06-02-20- Courrier aux présidents de groupes de la majorité au Conseil régional Occitanie.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Objet : copie d’une lettre adressée à Madame la Présidente de la Région concernant la situation de l’enseignement public de l’occitan

Madame la Conseillère régionale

Monsieur le Conseiller Régional

La FELCO, qui regroupe les enseignants d’occitan de la maternelle à l’université, ainsi que ses associations académiques pour notre Région, les CREO Tolosa e Lengadòc, alertent toutes les autorités depuis plus d’un an sur les graves régressions de l’enseignement de l’occitan en France et particulièrement dans nos deux académies. Ces régressions sont dues à la fois à un contexte national (effet pervers de la réforme des lycées en cours et de la baisse des postes aux concours depuis 2004) et aux contextes académiques, que nous avons détaillées dans le dossier préparatoire à l’entrevue avec Madame la Présidente, en ligne sur notre site à l’adresse : http://www.felco-creo.org/30-01-20-courrier-felco-creos-lengadoc-et-toulouse-congres-carole-delga-psdte-region/ et que nous résumons ici :

– Académie de Toulouse : la suppression l’année dernière des moyens spécifiques attachés à l’occitan a entraîné une chute des effectifs. Le rétablissement de cette enveloppe spécifique cette année ne rattrape pas la précédente décision malheureuse. De plus le développement du bilinguisme à parité horaire dans les écoles publiques a été brusquement stoppé cette année ; les ouvertures annoncées pour 2020 ne permettront pas de rattrapage et encore moins de tenir les engagements de la Convention entre la Région et l’Etat sur l’enseignement de l’occitan.

– Académie de Montpellier : les textes qui prévoient 2 réunions annuelles du conseil académique des langues régionales ne sont pas respectés, les courriers associatifs de demande d’audience restent sans réponse, le développement du bilinguisme public a été interrompu il y a 4 ans, aucun soin n’est apporté au suivi et à la cohérence des enseignements, bilingues notamment, entre la maternelle et le bac.

Nous avons été reçus par Madame la Présidente de Région en début d’année 2019. (Voir dossier préparatoire et compte-rendu sur notre site).

Cette audience nous a permis de mesurer sa connaissance du dossier, son attachement à notre culture et à la langue qui la porte et sa volonté de faire évoluer positivement la situation.

Après avoir fait le bilan déplorable de la rentrée 2019 nous la sollicitons à nouveau au moyen d’une lettre dont nous vous communiquons la copie.

Certains de votre attachement à la langue de notre Région et à la place qu’elle doit occuper dans le service public de l’Éducation nationale, nous souhaiterions que vous puissiez relayer nos inquiétudes et nos demandes afin d’encourager Madame la Présidente à engager une action vigoureuse en faveur de l’enseignement de l’occitan, élément essentiel de la culture de notre région.

Nous demeurons bien entendu à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

Dans cette attente, nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de nos salutations les plus distinguées.

Pour le CREO, Centre régional des enseignants d’occitan de l’académie de Montpellier : Marie-Jeanne Verny, présidente,

Pour le CREO, Centre régional des enseignants d’occitan de l’académie de Toulouse : Emmanuel Isopet, président

Pour la FELCO, Fédération pour l’enseignement de la langue et de la culture d’oc : Yan Lespoux, président

Pour le Congrès permanent de la langue occitane : Gilbert Mercadier, président.

 

Ce contenu a été publié dans Collectivitats territorialas. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.