Ven de paréisser, de Marie-Anne Châteaureynaud (2022) : Sociodidactique du plurilinguisme et de l’altérité inclusive, des langues régionales aux langues des migrants

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+
Cet ouvrage est issu de recherches en sociolinguistique des langues minoritaires et en sociodidactique. En partant d’un constat sur la situation de l’enseignement des langues en France, est évoqué le monolinguisme qui a exclu les langues endogènes comme l’occitan, et exclut encore aujourd’hui les langues des élèves allophones, accueillis dans les classes françaises. Dans ce contexte, le concept d’altérité linguistique est opérant et permet de proposer une approche sociodidactique plurilingue et inclusive. A partir d’enquêtes menées dans des classes d’occitan, de basque et des classes d’UPE2A, dans plusieurs projets de recherches collaboratifs, se dégage tout l’intérêt de l’enseignement des langues endogènes dans une perspective plurilingue inclusive. Les pratiques plurilingues observées dans l’enseignement de l’occitan, ainsi que dans d’autres langues minoritaires montrent cet apport au prisme de l’altérité linguistique. Un contre-point international fait également apparaître ces mêmes apports dans des contextes scolaires très différents. Les expériences d’encadrement des futurs enseignants conduisent aussi à développer une proposition de formation aux approches plurielles pour une sociodidactique du plurilinguisme inclusif.
                                                                                                                                                               Éditions Peter Lang, 2022.
Ce contenu a été publié dans Universitat e recèrca. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.