Situation du site bilingue du Vigan – Lettre à Madame le Recteur

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Objet : suivi du cursus bilingue occitan-français au collège A. Chamson du Vigan

Madame le Recteur,

Nous avons l’honneur de vous faire part de nos préoccupations relativement à la continuité du cursus bilingue mis en place au groupe scolaire Jean Carrière du Vigan (Gard).
Plusieurs parents d’élèves dont les enfants ont suivi ce cursus de la maternelle au CM2 nous ont fait part de leur mécontentement quant au type d’enseignement dispensé en collège. Jusqu’à présent rien n’est fait pour tenir compte des compétences spécifiques de ces élèves, qui se trouvent dans les mêmes cours que des débutants.
Cette situation serait moins grave si l’établissement pouvait proposer à ces familles un enseignement de discipline non linguistique en occitan, comme le prévoient les textes, confirmés par la récente Loi d’Orientation et de Programmation pour la Refondation de l’école de la République, ainsi que le rappelle la brochure « Apprendre et enseigner les langues régionales dans l’école de la République » :

« Dans le second degré, l’enseignement bilingue favorise les projets pluridisciplinaires, en particulier entre la langue régionale et les disciplines non linguistiques enseignées en langue régionale ». (http://cache.media.education.gouv.fr/file/01_Janvier/37/2/2013_langues_regionales_guide_web_295372.pdf), p. 12 :

Or ce n’est pas le cas au collège du Vigan, puisque le poste d’occitan y est défini comme un poste occitan / lettres.
Le CREO, Madame le Recteur, est très attaché à la continuité des cursus bilingues, encouragé en cela aussi par les textes réglementaires. La même brochure ministérielle souligne en p. 10 :

« Pour permettre l’apprentissage d’une langue régionale tout au long de la scolarité, les académies développent progressivement des pôles d’enseignement de cette langue, dans des réseaux constitués d’un collège et des écoles primaires de son secteur de recrutement».

Par conséquent, nous vous serions reconnaissants de bien vouloir nous dire comment vous comptez répondre aux demandes légitimes des parents, demandes relayées par nos collègues enseignants à l’école primaire, qui voient le sérieux pédagogique de leur enseignement mis en cause par cette absence de continuité.

Veuillez agréer, Madame le Recteur, l’expression de nos salutations respectueuses et dévouées.

Ce contenu a été publié dans Contactes Rectorat Lengadòc. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.