Réponse des députés à la FELCO : D. Hérin (Aude), Y. Kerlogot (Côtes d’Armor)

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

En seguida a nòstra letra del 9 de setembre, avèm recebudas las responsas seguentas / suite à notre lettre du 9 septembre, adressée aux nouveaux députés, nous avons reçu les réponses suivantes :

Danièle Hérin, Députée de l’Aude – 1ère circonscription

Madame, chère collègue,

En tant que députée de l’Aude, j’ai la chance d’avoir sur mon territoire, à Carcassonne, la faculté d’éducation (ex iufm) qui est la seule, dans l’ex-région Languedoc Roussillon, à dispenser des cours d’occitan. Bien cordialement, Daniele Hérin

Réponse de la FELCO

Madame la Députée et chère collègue
Permettez-nous tout d’abord de vous remercier pour votre réponse rapide et l’intérêt que vous portez à ce dossier. Vous notez fort justement que l’ESPE de Carcassonne est aujourd’hui la seule de l’Académie de Montpellier à préparer des candidats au CRPE spécifique langues régionales et à dispenser des cours d’occitan pour l’académie de Montpellier.
C’est, vous en conviendrez, l’un des multiples problèmes qui touchent notre enseignement, puisque, de fait, la très grande majorité des futurs enseignants de notre académie, formés dans les ESPEs des autres départements occitans, sont privés d’une ouverture à la langue et à la culture occitanes, de même que les écoles de ces départements souffrent d’un vivier insuffisant de maîtres formés pour répondre à la demande.
Notre président, Yan Lespoux, en copie, qui demeure dans votre circonscription, est tout disposé à vous rencontrer pour échanger sur le dossier de l’enseignement public de l’occitan.
Ces échanges pourraient ensuite donner lieu à question(s) au gouvernement.
Dans l’attente de contacts futurs, nous vous prions d’agréer, Madame la Députée et chère collègue, l’expression de nos salutations les plus cordiales.
P/O du psdt Yan Lespoux, Marie-Jeanne Verny, Professeur des Universités, cosecrétaire

Yannick Kerlogot, 4e circonscription des Cotes d’Armor

Bonjour
Nouvellement élu député de la 4ème circonscription des Cotes d’Armor, et enseignant bilingue de formation (PDE en maternelle pendant 20 ans), j’ai lu avec beaucoup d’attention votre mail.
L’actualité récente relative aux emplois aidés a mis en lumière la fragilité du réseau Breton d’enseignement en immersion qu’est Diwan. J’ai proposé un courrier commun à l’attention des 33 députés bretons de la majorité afin d’interpeller les différents ministères concernés par  la brutalité des mesures de restrictions des dits emplois. Nous avons été 15 à co-signer ce courrier.
Depuis, avec plusieurs de ces collègues, nous entendons poursuivre la réflexion afin de relancer la question de l’enseignement des langues régionales et des nouvelles conditions à lui octroyer.
Dans tous les cas je reste à votre disposition pour échanger sur le sujet.
Bien cordialement A-wir galon
Yannick Kerlogot

Réponse de la FELCO

Monsieur le député,
Nous souhaitons tout d’abord vous remercier pour la rapidité de votre réponse qui augure de futurs échanges de qualité entre vous et notre fédération.
Comme vous le savez, l’actualité récente concernant les emplois aidés touche aussi les écoles bilingues publiques.
La FELCO, tout en reconnaissant l’intérêt de l’enseignement immersif et l’engagement louable des écoles associatives (Diwan en Bretagne, Calandreta dans l’espace occitan) représente pour sa part l’enseignement public dont il nous semble qu’il est souvent le grand oublié des interventions des députés malgré le fait qu’il scolarise la grande majorité des élèves suivant un enseignement de ou en langues régionales.
Toute avancée pour ces langues ne pourra à notre sens se faire que dans le cadre d’une dynamique commune entre enseignement public, associatif et privé confessionnel et nous espérons que vous et vos collègues aurez à cœur de porter la voix de l’enseignement de et en langue régionale dans son ensemble.
En l’occurrence, pardonnez-nous d’insister, une question au gouvernement sur ses engagements en la matière pourrait être d’une grande utilité.
Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Député et cher collègue, si vous nous permettez de vous considérer ainsi, l’expression de nos salutations les plus cordiales.
P/O Yan Lespoux, psdt de la FELCO, MJ Verny, cosecrétaire.

Ce contenu a été publié dans Deputats e Senators. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.