Mars à juin 2016 – situation de l’enseignement de l’occitan – contacts avec le Ministère

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

La FELCO s’efforce de maintenir des contacts avec le Ministère et, pour ce faire, elle tient régulièrement à jour des dossiers sur la situation de l’enseignement public de l’occitan.

Pendant les années 2014-2015, les discussions autour de la réforme des collèges ont été l’occasion de mettre en lumière nos difficultés particulières et de demander que nos collègues et notre discipline ne soient pas sacrifiés par les nouvelles dispositions.

Plusieurs rencontres ont eu lieu avec les représentants du Ministère, au plus haut niveau (directeur-adjoint et directeur de cabinet). La FELCO a été reçue seule, avec OCBI, ou dans le cadre d’une délégation de la FLAREP.

Chacune de ces audiences était préparée par la constitution d’un volumineux dossier qui s’efforçait de faire le point sur la situation dans l’ensemble de l’espace occitan.

Voici en document attaché le dossier envoyé en mars 2016, destiné à accompagner une demande de RDV : 1512-09-FELCO -CAPES Réforme collège

La FELCO a été reçue le 1er juin 2016 par Monsieur Noblecourt, directeur-adjoint de cabinet. Voici le compte-rendu – en occitan et en français – de cette audience :

 

Une nouvelle audience a eu lieu le 5 juillet 2016, où deux représentants de la FELCO (Yan Lespoux et Marie-Jeanne Verny), étaient reçus en compagnie de représentants de l’Office Public de la langue occitane.

Voici le communiqué de la FELCO suite à cette audience :

Sur la suggestion de Monsieur Noblecourt, lors de l’audience de la FELCO du 1er juin, une réunion de travail a eu lieu le 5 juillet au Ministère de l’Éducation Nationale en présence de

  • M. Olivier Noblecourt, directeur-adjojnt du Cabinet de Mme la Ministre,
  • Mme Charline Claveau-Abadie, présidente de l’Office Public de la Langue Occitane (OPLO),
  • M. Patric Roux, premier vice-président de l’OPLO,
  • M. Estève Cròs, directeur de l’OPLO,
  • M. Yan Lespoux, président de la FELCO
  • Mme Marie-Jeanne Verny, co-secrétaire de la FELCO.En préambule, la FELCO a exprimé sa satisfaction quant au travail conjoint avec l’OPLO, mais a affirmé sa volonté, en tant que fédération d’associations académiques d’enseignants d’occitan du service public, de ne pas abandonner las académies non concernées par l’OPLO (Aix-Marseille, Clermont-Ferrand, Grenoble, Nice).

    Par ailleurs, la FELCO a tenu à informer le Ministère des blocages persistants entraînés par la réforme des collèges et de la situation de souffrance de nombreux collègues et a remis à Monsieur Noblecourt un document recensant les points sensibles non réglés à ce jour.

    Dans l’attente d’un compte-rendu plus détaillé, la FELCO tient à exprimer sa satisfaction quant à la volonté politique exprimée par les différentes composantes de l’OPLO, représentants des Régions comme du Ministère, les uns comme les autres étant conscients de l’importance d’avancer ensemble pour le développement de l’enseignement de l’occitan et de celle qu’il y a à réduire, autant que possible, les écarts entre académies.
    Au cours de la réunion la volonté conjointe de l’OPLO – ministère et Régions – de permettre de meilleurs résultats en termes de développement et de structuration de l’enseignement de l’occitan a été affirmée par le représentant du Ministère et les représentants des deux Régions concernées.
    La FELCO continuera à porter sa voix dans ce processus encourageant de conventionnement entre l’Etat et les Régions.

Ce contenu a été publié dans La FELCO e lo Ministèri. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.