Les questions écrites des députés 2012-2016 sur les langues régionales (au 03-01-2016)

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

En cette année d’élections, il n’est pas inutile de se pencher sur le bilan des interventions des députés. Pour ce faire, le recensement et l’analyse des questions écrites posées à l’assemblée nationale est un bon indicateur, de même que les courriers adressés au gouvernement, dont les élus nous adressent souvent une copie ainsi qu’une copie des réponses obtenues. Nous analyserons ces éléments dans un second temps.

Vous trouverez en annexe :

– l’intégralité des 199 questions écrites déposées par les députés de la présente législature concernant les langues régionales ainsi que les réponses (éventuelles) fournies par le gouvernement : 1701-03-Questions deputats – 2012-2016

– un tableau excel classant ces toutes questions par langue concernée, sujet, réponse obtenue, groupe politique : 1701-11-Copie de QE Assemblée Nationale 14ème législature

Ci-dessous une première analyse synthétique concernant l’espace occitan

BILAN LEGISLATURE : 92 INTERVENTIONS DES DEPUTES DE L’ESPACE OCCITAN

Réforme du collège :  5 interventions
Agrégation de langues régionales :  3
CAPES d’occitan : 24
Développement des classes bilingues : 2
Reconnaissance langues régionales – Charte –  développement : 6
Enseignement / moyens : 18
Loi Orientation pour l’école (loi « Peillon ») : 29
Edition occitane – diffusion : 3
Diversité des « langues d’oc » + reconnaissance du provençal 2 + 1 retirée à la demande de son auteur.
NB : Sul Collectiu Provenço, Le Fur pausèt una question en 2013. Vigié, deputat UDI del 43 pausèt, el, una question relativa a la reconeissença de la diversitat de las lengas d’oc (sic). Un deputat EELV del 13 pausèt tanben una question relativa a la reconeissença del provençal coma lenga particulara mas retirèt sa question al darrièr moment.

COULEUR POLITIQUE DES PARLEMENTAIRES

Groupe socialiste, radicaux et républicains : 58 ; Groupe UMP / LR 25 ; EELV : 2 ; UDI    7, Non-inscrits :1

LES DEPUTES OCCITANS LES PLUS ACTIFS

Groupe socialiste, radicaux et républicains    – Marie-Lou Marcel (Aveyron), Marie-Hélène Fabre (Aude), Colette Capdevielle (Pyrénées-Atlantiques), Kléber Mesquida (Erau), Joel Giraud (Hautes-Alpes)
Groupe UMP / LR : Jean Luc Moudenc (Haute-Garonne), Pierre Morel A L’Huissier (Lozère), Elie Aboud (Hérault)
– Alain Marc (Aveyron)
UDI : Philippe Folliot (Tarn)
Non inscrit : Jean Lassale (Pyrénées-Atlantiques)

REPARTITION DES INTERVENTIONS PAR GRANDES REGIONS OCCITANES

Midi-Pyrénées    19
Languedoc-Roussillon    36
Limousin    2
Aquitaine    16
Rhône-Alpes    1
Auvergne    2
PACA    16

REPARTITION DES INTERVENTIONS PAR DEPARTEMENT

Midi-Pyrénées
Aveyron    7
Haute-Garonne    6
Hautes-Pyrénées    2
Tarn    4
Languedoc-Roussillon
Aude    9
Gard    4
Hérault    9
Lozère    11 per un sol deputat…
Pyrénées-Orientales    3
Limousin
Haute-Vienne    2
Aquitaine
Dordogne    4
Gironde    8
Pyrénées-Atlantiques    4
Rhône-Alpes
Ardèche    1
Auvergne
Haute-Loire    1
Puy-De-Dôme    1
PACA
Alpes Maritimes    4
Bouches-du-Rhône    4
Hautes-Alpes    6
Vaucluse    2

LAS INTERVENCIONS SUS LAS LENGAS REGIONALAS DELS AUTRES DEPUTATS

  • L’essencial d’aquelas intervencions son fachas pels deputats bretons

en particulièr Marc Le Fur (LR – Côtes d’Armor) e Paul Molac (EELV – Morbihan). Le Fur interven fòrça sus las questions relativas a l’ensenhament del breton ; siaguèt tanben un qu’intervenguèt lo mai sus la question de la lei Pillon de 2012 (al mens 13 intervencions !).

  • Sus las questions relativas a l’occitan, podèm retlevar :

– una intervencion en rapòrt amb lo CAPES d’occitan ;
– d’intervencions per reclamar la presa en compte de l’occitan sus las radios e televisions publicas ;
– una intervencion per la reconeissença del Collectiu Provença en 2013 !

  •  Del costat breton totjorn, la fòrta activitat de Paul Molac es de notar

pausèt una question suls nombres de pòstes al CAPES d’occitan. Es estat subretot actiu sus las questions relativas a la Charta en 2014 mas tanben sus las questions de la formacion dels mèstres e la reconeissença de las lengas regionalas, en particulièr a travèrs la presa en conseideracion d’aquelas lengas dins los mediàs publics.

  • Costat alsacian

Armand Jung foguèt plan actiu al nivèl de la lei Peillon de 2012. Après, dispareis del paisatge…

  • Enfin, podèm relevar que la màger part de las lengas regionalas son estadas evocadas pendent la legislatura

una question sul franco-provençal, mai d’unas sus l’ensenhament del picard e del gallo, dels santongés (3 questions), del flamand, del mosellan, lengas de las Otras-Mars (creòle, tahician…)… Mas pauc de questions rapòrt al basc, al catalan o al còrse. En proporcion, es evident que los deputats bretons son los mai actius de totes.

——————————–
De notar :

18 questions evòcan la FELCO
4 QE pòrtan sus l’ISLRF, totas alsacianas…
3 questions concernisson las Calandretas : Moudenc (31), Giraud (04), Dubié (65).

Ce contenu a été publié dans Deputats e Senators, Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.