Le CREO Lengadòc écrit à Madame le Recteur

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Montpellier le 26 mars 2017

Objet : mise en œuvre de la déclinaison académique de la convention sur l’enseignement de l’occitan

Madame le Recteur,

La Convention Cadre sur l’enseignement de l’occitan a été signée par Madame la Ministre de l’Éducation Nationale le 26 janvier 2017 et nous nous en réjouissons.
Cette convention stipule dans son article 3 qu’elle est conclue « au sein de la région académique entre chaque académie et la région concernée » et qu’elle «précisera les dispositifs de mise en œuvre adaptés aux situations locales. Chaque convention académique s’appliquera à préciser les objectifs chiffrés particuliers et à définir les mesures nécessaires ainsi que les moyens à mettre en oeuvre, tant au niveau des emplois que des ressources en formation initiale et continue permettant d’atteindre les objectifs opérationnels fixés.»
Nous nous permettons donc de nous tourner vers vous afin de connaître le contenu de la déclinaison académique que vous proposez.
Par ailleurs, l’article 10 consacré à la carte des enseignements indique que « La carte académique de l’enseignement de l’occitan est arrêtée par le recteur après consultation du conseil académique des langues régionales qui veille à la diversité des modes d’enseignement et à leur continuité afin de pouvoir atteindre les objectifs définis par la présente convention et par la convention académique associée.» Nous souhaiterions avoir connaissance de l’implantation précise des offres d’enseignement de l’occitan, en particulier au moment de l’orientation des élèves comme précisé dans l’article 11 afin qu’«au sein des établissements scolaires, l’ensemble des élèves et des familles [soit] informé chaque année des différents offres d’apprentissage de l’occitan.».
Parmi celles-ci, conformément aux termes de l’article 5, nous insistons sur la nécessité de développement et de continuité de la maternelle au lycée du bilinguisme public. Or nos collègues nous font part de la suppression, en divers lieu, dans le second degré, d’heures d’enseignement de l’occitan. Par exemple, le collège de Narbonne qui doit accueillir des élèves d’ une école et qui enlève trois heures, ou le collège de Pezenas qui transforme les heures d’enseignement en HSE. La filière générale du lycée Agropolis ne proposera plus l’occitan alors que des élèves suivent l’enseignement. Ces situations sont des cas précis pour lesquels une solution doit être trouvée. Le CREO ne saurait accepter en effet ces suppressions, alors même que la convention, dans son préambule, se réfère aux textes généraux visant à promouvoir dans l’enseignement les langues régionales, éléments du patrimoine national.
Dans ce même cadre, le développement de l’enseignement bilingue public qui avait pris un bel essor dans les dernières années semble singulièrement stagner, notamment à Montpellier alors même que l’attrait des familles pour les deux sites bilingues existants (Écoles Francis Garnier et Madame de Sévigné) ne cesse de se développer. Il avait été question d’une ouverture à l’école Olympe de Gouges, pour consolider la base d’une future implantation du bilinguisme en collège. Pouvez-vous nous dire ce qu’il en est ?
Enfin, la convention signée le 26 janvier envisage la réunion de comités techniques en lien avec le CALR (cf. Article 16.2). Nous réitérons notre demande de mise en place de ces comités techniques et espérons une communication prochaine de la date du CALR prévu par le texte en avril-mai ainsi que la communication du compte-rendu du dernier CALR.
Afin de préparer au mieux le prochain CALR, vous serait-il possible, Madame le Recteur, de nous accorder une audience, afin que nous puissions évoquer en amont les divers problèmes posés dans ce courrier ?
Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions de croire, Madame le Recteur, à notre attachement au service public de l’Éducation nationale.

Copie à

– Monsieur le Directeur de Cabinet de Madame la Ministre
– Madame la Présidente de l’Office public de la langue occitane

Marie-Jeanne Verny, Professeur des Universités, Présidente du CREO-Lengadòc.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+
Ce contenu a été publié dans Actualitats acuèlh, Actualitats CREO Lengadòc, Contactes Rectorat Lengadòc. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.