Gardarem lo CPD Erau – les nouvelles au 25-03-2018

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

à envoyer à madame le Recteur, 30, rue de l’Université :

Madame la Rectrice

Informés des menaces de suppression du poste de conseiller pédagogique départemental en occitan, je tiens à vous exprimer ma profonde inquiétude et vous prie d’apporter un démenti à cette information extrêmement préoccupante et contraire aux textes en vigueur : circulaire 82-281 qui organise l’enseignement des langues régionales, circulaire 2001-166 qui définit la fonction des CPD, réaffirmée par la convention cadre signée avec l’État le 26 janvier 2017, § 8-4.

Je vous prie de croire, Madame la Rectrice, à mon attachement au service public de l’Education Nationale.

  • Pétition en ligne

(près de 1000 signatures au 27 mars : Non à la suppression du poste de conseiller pédagogique départemental en occitan dans l’Hérault

  • Position unanime des syndicats à la CAPD du 23 mars

SNUIPP-FSU 34

Le SNUipp-FSU 34 s’oppose fermement à la suppression de fait du poste de CPD Langues Régionales. Celle-ci met en péril l’existence de cet enseignement, puisqu’il est inimaginabled’organiser un projet d’enseignement d’une langue dont on n’est pas locuteur. Nous vous demandons donc de rétablir un poste de CPD exclusivement dédié aux questions d’enseignement de l’occitan.

Mme Boluix : changement de modalités. Un CPD fera à la fois les langues vivantes et régionales.

IA : modalités différentes. Il assume complètement ce changemente. L’idée  est lesuivi des langues vivantes et régionales, de connecter les deux. Volonté départementale. le profil des personnes permettra d’être sur ce poste là.

SNUIPP : Ce poste n’a pas été fermé au CT : c’est une façon détournée de supprimer un poste.

Suite à la CAPD, la coordination académique du SUNIPP-FSU adresse un courrier à la rectrice sur la question du poste de CPD et sur la tenue du CALR : 1803-25-CPD Erau-lettre coord acad snu

SE-UNSA 34

Le SE-UNSA 34 souhaite savoir s’il est avéré que l’administration envisage la suppression d’un poste de CPD occitan.

Le DASEN explique qu’il souhaite regrouper les missions de CPD langue vivante et langue régionale. Un appel à candidature a été passé et le/la candidat.e aurait été trouvé…

Le SE-Unsa s’étonne de cet état de fait dans la mesure où la fermeture de ce support n’est pas passé en carte scolaire. Il est donc impossible pour l’administration de le fermer.

De plus, les missions du CPD Occitan comme celles du CPD LV sont importantes pour les équipes sur le terrain. Particulièrement dans la qualité des projets mis en place et l’accompagnement aux équipes.

Les nouvelles missions telles que présentées par le DASEN ne permettront pas de répondre à ce besoin et les équipes auront fort à y perdre.

Le DASEN pense, sans en être sûr, que ce poste est bien passé en fermeture lors de la carte scolaire. Il s’engage à vérifier avec ses services.

Le SE-Unsa demande si la volonté de fermer des supports de CPD Langue relève d’une commande ministérielle ou rectorale?

Le DASEN s’en défend, arguant qu’il s’agit simplement d’une volonté départementale.

 

 

Ce contenu a été publié dans Actualitats acuèlh, Actualitats CREO Lengadòc. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.