Elections présidentielles 2017 – Communiqué FELCO

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

(Version occitane suit)

La FELCO, comme association professionnelle d’enseignants d’occitan dans l’école de la République n’a naturellement pas vocation à donner quelque consigne précise de vote que ce soit, pour quelque candidat que ce soit. Mais elle a vocation, par contre, à défendre une certaine idée du service public d’enseignement, et, au delà, une certaine idée de ce que sont les valeurs portées par cet enseignement.

Cela implique, pour la FELCO, le refus de toute idéologie d’exclusion, au nom d’une « identité nationale » fermée. Nous ne connaissons que trop les implications d’une telle idéologie pour les langues et cultures de France, entre autres la langue et la culture d’oc.

Ce qui veut dire que pour nous, des deux candidats du second tour entre lesquels il nous faut choisir, il en est une, Marine Le Pen, dont le programme est sans aucun rapport avec les valeurs dans lesquelles nous nous reconnaissons, et dont nous ne pouvons donc souhaiter le succès.

Mais cela ne veut pas pour autant dire que nous accordons a priori une confiance totale à l’autre candidat, Emmanuel Macron, dont les propositions sur l’école semblent aller dans le sens d’une certaine privatisation.

Cela signifie donc que sitôt passé le temps de l’élection, notre association maintiendra la vigilance que les expériences passées lui ont enseignée, et ne manquera pas de présenter au nouveau gouvernement ses revendications concernant le statut des langues de France, en particulier l’occitan-langue d’oc, dans le domaine public.

Dans l’espoir que la politique éducative et culturelle portée par ce gouvernement rompra enfin avec l’indifférence, pour ne pas dire le mépris réservés à cette diversité qui constitue la réalité de la culture nationale.

Autrement dit, le danger extrémiste une fois écarté comme nous l’espérons, la mobilisation de tous sera nécessaire pour la défense de notre enseignement dans le service public de l’Education Nationale, comme pour la reconnaissance de la dignité de notre discipline et de notre engagement pour la réussite de nos élèves.

***

La FELCO, coma associacion professionala d’ensenhaires d’occitan dins l’escòla de la Republica, a naturalament pas vocacion a donar quenta consigna precisa de vote que siá, per quente candidat que siá.

Mas a per contra vocacion a defendre una certa idèia del servici public d’ensenhament, e, en delai, una certa idèia de çò que son las valors que pòrta aquel servici public.

Aquò implica, per la FELCO, lo refús de tota ideologia d’exclusion, al nom d’una « identitat nacionala » barrada. Sabèm tròp las implicacions d’una ideologia aitala per las culturas e las lengas de França, entre autras la lenga e la cultura d’oc.

Aquò vòl dire que per nautres, entre los dos candidats al segond torn que ne nos cal causir un, n’i a una, Marine Le Pen, que son programa s’endeven pas brica amb las valors ont nos reconoissèm, e que ne podèm pas desirar la capitada.

Mas vòl pas dire, per tant, que fasèm a priori una fisança totala a l’autre candidat, Emmanuel Macron, que sas proposicions per l’escòla semblan tirar de cap a una cèrta privatizacion.

Vòl doncas dire qu’un còp las eleccions passadas, nòstra associacion mantendrà la vigilància que las experiéncias passadas li an ensenhada, e mancarà pas de presentar al govèrn novèl las revendicacions tocant l’estatut de las lengas de França, l’occitan lenga d’òc en particular, dins lo domèni public. Dins l’esper que la politica educativa e culturala que portarà aquel govèrn n’acabarà enfin amb l’indiferéncia per pas dire lo mesprètz de cap a l’expression de la diversitat que constituís la realitat de la cultura nacionala.

Tant val dire que, un còp lo dangièr extremista escartat coma o esperam, la mobilizacion de totes serà necite per la defensa de nòstre ensenhament dins lo servici public de l’Educacion nacionala, tant coma per la reconeissença de la dignitat de nòstra disciplina e de nòstre engatjament per la capitada dels escolans.

 

 

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+
Ce contenu a été publié dans Actualitats acuèlh, Butletins e comunicats. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.