30-06-22 – compte rendu du CAEOC Toulouse – SE-UNSA

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

En linha sul sit del SE-UNSA : http://sections.se-unsa.org/toulouse/spip.php?article1857

CAEOC 2022, l’enseignement de l’occitan peine à recruter

Cette commission Académique pour l’Enseignement de l’Occitan était présidée par M. Denis, Secrétaire Général de l’académie de Toulouse en l’absence du Recteur touché par la Covid-19. M. Agar, IPR Occitan présentait le déroulé de la séance avec Mme Tajan – SGA de l’académie.

Les différentes associations occitanistes, les collectivités territoriales, les IEN, les Dsden et les organisations syndicales UNSA (2 représentants), Fsu (1 représentante) et Sgen (1 représentante) étaient représentées.

  • Interventions préalables

Le conseil supérieur des langues comprend les LVE et les LVR. Au niveau académique, c’est M. Glénat (IA-IPR d’anglais) qui est le coordonnateur des LV.

La LVC en voie technologique est mise en place dans l’académie de Toulouse.

EDS LLCER Occitan : 17 élèves de 3 structures différentes (St Sernin, L’isle Jourdain, St Affrique), l’examen s’est bien passé du point de vue du Rectorat qui reste maître des sujets donnés.

Dispositif « Mare Nostrum » : 1 dispositif par département, 2 en Haute Garonne (soit 9 établissements).

Une lettre de rentrée aux enseignants d’occitan de notre académie pourrait être envisagée. Cependant le SG rappelle que le Rectorat n’interviendra pas sur la distribution des heures dans les établissements, mais il peut rappeler le cadre législatif.

Le SE-Unsa rappelle que le Recteur actuel ainsi que le précédent ont signé un texte rappelant aux chefs d’établissement la nécessité et le droit concernant les règles de distribution des moyens pour l’occitan (2h dgh établissement + complément académique). En effet, certains chefs d’établissement ignorent les dispositions à tenir, et la lettre de cadrage

Mme Tajan indique que les sous services des enseignants vont continuer à être mobilisés pour pourvoir aux besoins. Le SE Unsa indique qu’encourager l’octroi d’HP sur l’initiation en 6e par exemple permettrait de limiter les sous services, et serait le signe d’une politique encourageant l’enseignement de l’occitan. Cela permettrait aussi de mobiliser un vivier plus important.

L’IPR d’occitan mentionne la possibilité de lettres de missions : le SE-Unsa n’est pas favorable à la prolifération des postes spécifiques. En plus cela ne marche pas systématiquement : un poste POP dans le 46 est non seulement resté vacant, mais on peut remarquer qu’il n’y a eu aucun candidat.

  • Evolution de la carte des enseignements

Une Carte interactive de l’enseignement de l’occitan (OPLO) est proposée dans le document d’appui.

Les montées pédagogiques sont assurées, 2 nouveaux sites ont ouvert à la rentrée 2021 : école Molière à Toulouse et à Vic Fezensac (32).

Pas d’ouverture de nouveau site bilingue à la rentrée 2022.

Une perspective d’enseignement bilingue est envisagée à Encausse-Monbrun (32) et à l’école Calvet à Cahors (46).

En collèges : une ouverture à Tarbes (collège Pyrénées) et à Lavaur (81).

A noter l’ouverture de sensibilisation en 6e au nouveau collège Guilhermy à Toulouse, ainsi qu’au collège Ingres à Montauban (82). La continuité école-collège est assurée à Salies / Salat (31) et Souillac (46).

Maintien des 3 lycées proposant l’EDS LLCER Occitan : St Sernin à Toulouse, L’isle Jourdain (32), St Affrique (12)

« Mare Nostrum » est un dispositif qui permet de croiser les LVE – LVR – LVA. Des projets communs peuvent être impulsés (ex : latin – espagnol – occitan).
Le niveau collège sera d’abord visé à la prochaine rentrée. Ce parcours pourra être valorisé pour le DNB et le lycée. En occitan Mirepoix (09), St Affrique – J. Jaurès (12), Salinis à Auch (32), Prayssac (46) & Aurignac (31).
1 HP est donnée pour ces établissements dans le cadre de la dotation académique.

  • RH & formations

1er degré :10 postes au concours, 1 seul admis. Il est difficile de mobiliser des candidats selon l’aveu même du SG.

CAPES : 4 postes, 3 présents, 3 admis

Agrégation : 1 poste, 6 présents –3 admissibles –1 admis (académie de Montpellier)

Il y a trop peu de CPD* titulaires du Cafipemf qui sont octroyés dans l’académie, suite à la suppression de demi-postes dans le 65 et le 81 et le 82 (demi-poste affecté à Canopé). Ces moyens faméliques expliquent aussi les manques de coordination dans le 1er degré même si les faisant-fonction font ce qu’ils peuvent chacun à leur niveau.

*CPD : conseillers pédagogiques, dans le 1er degré

Dispositif ENSENHAR : vu la difficulté de trouver des enseignants, cette formation est une priorité académique (description dans le document d’appui). 3 enseignants du 1er degré ont suivi la formation et ont tous reçu l’habilitation. Ces 3 enseignants seront devant des classes bilingues à la rentrée (en Haute-Garonne).

L’absence de moyens de remplacement interdit à trop de collègues d’assister à cette formation. C’est le cas dans le Tarn et dans le Gers par exemple.

Le CREO pose la question de la gestion des ressources humaines. Depuis 2017 dans l’académie de Toulouse, 40 enseignants ont été admis au CRPE mais tous n’enseignent pas devant les classes d’occitan.

L’académie de Montpellier connait moins de problème RH que l’académie de Toulouse. A Montpellier, beaucoup d’enseignants sont habilités pour une sensibilisation mais seraient dans l’incapacité – selon le Rectorat – de dispenser un enseignement bilingue.

Côté INSPE, le parcours MEEF bilingue occitan-français est ouvert dans les centres de Tarbes et Montauban. Le Parcours MEEF 2nd degré Langue régionale est également ouvert au centre INSPE de Toulouse (MEEF 2nddegré -CAPES d’Occitan-Langue d’oc). L’Inspe pense à encourager le recrutement d’alternants pour pallier le manque de RH.

L’ensemble des formations (essentiellement Magistère) est reconduit pour 2022-2023, aux niveaux départementaux et académique.

  • Focus sur quelques projets pédagogiques

Les projets Desplegants « Passejadaistorica », Palhassa-Clown a Rodés, Afichasanti-discriminacions sont présentés parmi une douzaine d’autres projets intéressants signalés dans le document d’appui.

  • Projets partenariaux au sein de l’OPLO

L’OPLO* a réalisé plusieurs supports d’animation en se focalisant sur le niveau lycée suite au constat de la baisse des effectifs (présentation sur le document d’appui).

Comme l’a organisé le département du Gers, un escape game sera mis en place pour diffusion au plus grand nombre.

Le représentant du département du Tarn indique l’importance de développer le tourisme autour de la langue et de la culture occitane et d’en faire un atout attractif majeur pour l’ensemble des citoyens.

*OPLO : Office pour la langue occitane

Le SE-Unsa Toulouse peut vous transmettre le document d’appui du Rectorat sur demande : contactez nous !

Ce contenu a été publié dans Sindicats Tolosa. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.