CALR 15 novembre 2015 – Compte-rendu CREO Lengadòc

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Nous vous prions de trouver ci-dessous et en PJ notre compte rendu du CALR du 15-11-2016
En annexe :
–    Motion CREO cosignée par SE/UNSA, SNES et SNUIPP / FSU : 1611-15-Mocion comuna CALR
–    Trois documents de travail (1er degré, 2nd degré, conditions de travail, formation et recrutement des maîtres : 1611-14-documents de trabalh CREO
Étaient présents (sous réserve d’erreurs de notre part) :

  • Mme le Recteur, Mme la DASEN de l’Aude en charge du dossier académique des LCR (C. François-Gallin), M. le DASEN de Lozère (P. Clément), M. le DASEN des P.O. (M. Rouquette), Mme la DAASEN du Gard (E. Aubois),
  • M. le chargé de mission académique pour l’enseignement du catalan (L. Bonet), Mme la chargée de mission académique pour l’enseignement de l’occitan (M-J Villeneuve),
  • M. l’IEN en charge des langues DSDEN 34 (H. Régnier), M. l’IEN en charge des langues DSDEN 66 (E. Vaquer), Mme la CPD-occitan 34 (S. Esco)
  • M. le secrétaire général (S. Aymard), Mme la directrice DPME (P. Alias), M. le directeur de la DEEP (M. Delpont),
  • M. le directeur de l’ESPE (C. Jung), représentant de l’université pour le catalan (Baylac-Ferrer), représentant de l’université pour l’occitan (M. Laupies), M. le directeur de l’ISLRF (P. Baccou),
  • Mme X…. Représentant M. le directeur de CANOPE.
  • M. le directeur de l’OPLO office public pour la langue occitane (E. Cros), M. le chargé de mission Région pour l’occitan et le catalan (P. Vialard),
  • Représentants des collectivités territoriales : M. le conseiller régional en charge des LCR, vice-président de l’OPLO, Patric. Roux, représentant Madame Carole Delga, présidente de Région, M. le vice-président du conseil départemental des P.O. (X.), M. le représentant des maires des P.O. : Nicolas Garcia
  • Représentants associatifs : APLEC, Arrels, Bressola, Calandreta (J-L Blenet), Institut franco-catalan transfrontalier (A. Baylac-Ferrer), CREO (M-J Verny)
  • Représentants syndicats enseignants : FSU (F.Denjean-Daga, Carine Maury, Alexis Gigord, Elisabeth Sanchez, Estelle Lame), SE-UNSA (S. Pattus, C. Perrin, XXX), FO (C. Bringuier),
  • Représentants parents d’élèves : FCPE, PEEP.Début de séance 14.30

Introduction par Mme le Recteur

Présentation des nouveaux DASEN, affirmation de la volonté de continuité et pérennité de l’enseignement, du primaire à l’université, sur la base « d’une politique académique par délégation d’une politique nationale » ; remerciements à Mme la DASEN de l’Aude pour la prise en charge académique du dossier LCR.

Tour de table de présentations et prises de parole

– M. Baylac-Ferrer demande la mise en place de commissions techniques et dénonce une baisse de dotation entrainant une réduction de 20% des horaires d’enseignement bilingue en catalan.
– La FSU souligne la demande de maillage du territoire et d’informations aux élèves et familles sur l’offre d’enseignement, notamment en lycées ; demande également que les dotations aux établissements soient affichées clairement, particulièrement en direction des chefs d’établissements afin qu’il n’y ait pas dilution de ces moyens dans une répartition plus globale.
– FO insiste sur la nécessité de continuité et présente son opposition à la Charte européenne des langues et cultures minoritaires. [sic]
– Le CREO fait lecture d’une motion (Voir annexe) co signée par le SE/UNSA et la FSU et met à disposition de chacun des dossiers sur les points majeurs à étudier (voir annexe) ; rappelle que la demande a été faite au ministère (M. Noblecourt) de fléchage des moyens dévolus à l’enseignement des LCR étant donné que les heures dont disposent chaque collège (2.45 puis 3) met les établissements dans l’obligation de choisir entre latin et LCR (situation injuste puisqu’elle ne se trouve pas en territoires où ne sont pas enseignées les LCR) ; par ailleurs, face à la globalisation des moyens et aux autres besoins exprimés par les enseignants (soutien, dédoublement de classes…) le professeur d’occitan se trouve dans une situation de concurrence inconfortable, voire douloureuse, accentuée par son affectation dans plusieurs établissements et sa difficulté à défendre ainsi sa matière. Le CREO réaffirme la nécessité de création de postes afin de pallier la diminution du nombre d’enseignants d’occitan (de 56 en 2002 à 33 actuellement).
Le CREO exprime sa vive surprise de ne pas avoir pu être reçu par Madame le Recteur depuis l’affectation de celle-ci, malgré plusieurs demandes de rendez-vous. Situation absolument inédite depuis des décennies. Surprise également de ne pas avoir reçu de message en réponse à son invitation à Madame le Recteur à l’occasion du 30ème colloque de la FLAREP organisé à Montpellier en présence – notamment – de nombreux élus, représentants syndicaux et de 150 congressistes.
– Tous les intervenants soulignent l’absence de CALR depuis juillet 2015.
– M. Blénet fait part des difficultés d’acheminement des invitations à participer au CALR (adresses ou nom des représentants erronés…) et demande à qui adresser les adresses correctes pour invitations à venir.
– Le représentant du CD 66 souhaite que ces invitations soient envoyées plus tôt.

Réponses de Mme le Recteur, de Mme la DASEN 11 et distribution du CR du CALR précédent (07/2015), de la carte des langues.

L’absence de CALR dans la période intermédiaire (07-2015/15-11-2016) est due à « la mise en place de l’exécutif » de la Région,
2 CALR seront prévus ;
L’analyse des besoins devra être étudiée au niveau académique ;
Les adresses des membres invités à siéger au CALR devront être communiquées au Secrétariat Général de l’académie ;
Distribution des tableaux chiffrés (effectifs) ainsi que de la carte des langues ;
Explications concernant la mise en place de la réforme du collège et le financement des enseignements de LCR dans ce cadre (les moyens pour l’enseignement de la LCR sont intégrés dans la DGH des établissements), l’académie accompagne l’enseignement des LCR pour les établissements répertoriés dans la carte des langues et les chefs d’établissements ont été informés (noter que tout ce qui relevait de la continuité a été préservé même dans des situations « fragiles » en termes d’effectif),les dispositifs rentrant dans le « Projet d’Établissement » doivent être prioritaires.
Un bilan devra être établi concernant la mise en place des EPI (modalités de mise en place, disciplines concernées…) ;
Pour le premier degré, le nombre de postes ouverts au CRPE spécial a été augmenté mais il a été impossible de recruter un nombre identique de professeurs ;
Présentation de la carte des langues et des effectifs par Mme la DASEN de l’Aude : cette carte, répertoriant les collèges, sera le point de départ du travail à mener en aval et en amont (écoles et lycées) ; à noter les modifications dans la sectorisation ainsi que les dénominations des enseignements dans base élèves qui devront être vérifiées voire modifiées.

Questions diverses/réponses

– M. Patrick Roux, au nom de Mme Delga, présidente de la Région Occitanie, précise qu’autant de mois n’ont pas été nécessaires à la Région pour être opérationnelle.
– La FSU demande à ce que les familles soient informées de cette carte des langues et que la question de la prise en compte de l’enseignement LCR puisse dépasser le cadre du projet d’établissement pour être envisagée de façon académique.
– Le SE-UNSA souhaite que soit étudiée la question de l’ouverture d’un enseignement d’occitan au Lycée de Milhaud (30) recevant les élèves de plusieurs collèges de secteur dont les élèves suivent un enseignement d’occitan (4 collèges de secteur /5 le proposent en enseignement bilingue, bilangue et de complément) et déplore que les familles se retrouvent dans l’impossibilité de poursuivre l’enseignement de l’occitan au lycée Daudet de Nîmes, cet enseignement n’étant plus un motif dérogatoire.
– Mme Laupies, représentant l’Université Paul-Valéry, se félicite de la bonne insertion de l’occitan à l’UPV (enseignants élus dans les conseils, très actifs dans la recherche, ainsi que de la bonne insertion des étudiants diplomés en occitan dans le monde du travail, mais déplore le peu d’étudiants inscrits dans un cursus universitaire occitan, cette diminution étant due à la baisse des effectifs des élèves d’occitan en lycée depuis la réforme et rappelle que l’information est, de ce côté-là, également nécessaire ; qu’il existe une brochure ONISEP « L’occitan : des études, des métiers » réalisée en partenariat avec le CREO : et un site associé (http://www.occitanetudesmetiers.com/). Ces documents demandent à être réactualisés.
– Le SE-UNSA souhaite que soit étudiée la possibilité de débuter les cursus bilingues catalans en petite section de maternelle.
– La représentante du CREO revient sur la nécessaire continuité du bilinguisme de la maternelle au second degré et réitère sa question de l’inexistence de suivi du bilingue en collège dans le Gard, malgré deux sites en primaire (Le Vigan et Saint-Privat des Vieux) et l’existence de calandretas à Nîmes. Elle revient également sur la suppression de l’occitan dans 5 collèges dont celui de Lansargues qui recevait pourtant des effectifs corrects.
– M. le représentant des maires 66, en référence aux enseignements de LCR donnés au Pays Basque, exprime le souhait de voir se développer l’enseignement bilingue en maternelle.
– Mme X souhaiterait obtenir les effectifs dans l’enseignement privé confessionnel.
– Tous déplorent le manque de lisibilité et exactitude des tableaux d’effectifs présentés, M. Baccou souligne que, lors de CALR précédents, les documents présentés étaient plus complets.
– M. Blénet présente un rapide aperçu des effectifs Calandreta, se réjouit d’une augmentation et annonce le projet d’ouverture d’un 2ème collège et d’un lycée. Il souligne la difficulté rencontrée par L’ISLRF pour envisager un travail avec l’ESPE Montpellier comme cela se fait, dit-il, pour le breton avec l’ESPE de Rennes.
– M. Baylac-Ferrer aborde les questions pratiques de difficile organisation dans le MEF.
L’ensemble des participants souhaite une information sur l’avancée de la convention Etat/Régions et sur la date de sa signature.
– M. Patric Roux informe l’assemblée de la volonté de la Région de développer la communication sur les questions d’enseignement, notamment dans les transports en commun et par les moyens audio-visuels ; rappelle la fonction de l’OPLO et de L’OPLC dans le domaine de l’édition de plaquettes d’information sur les enseignements de LCR et les négociations en ce sens avec CANOPE 66. Il précise que la Région a prévu de prendre en charge la nouvelle plaquette ONISEP.
– Mme le Recteur confirme la nécessité d’une information sur les débouchés professionnels ; précise qu’avant de développer l’enseignement bilingue en petite section de maternelle, la priorité est de le renforcer en élémentaire prenant en compte le devoir d’offrir des conditions équitables en termes d’effectif (bilingue/monolingue- sur une moyenne globale). Elle demande à Mme la DASEN du Gard d’étudier la faisabilité d’une ouverture d’enseignement au Lycée de Milhaud (30) ainsi que la question de dérogation pour le lycée Daudet de Nîmes. Concernant les relations ESPE/ISLRF, elle annonce la reprise d’une dynamique de discussion. Elle précise que l’organisation du MEEF se fera suivant une politique de site entre lycées et universités.
Elle rappelle qu’une convention cadre, nationale sera à la signature avant décembre 2016, déclinée par Régions et exprime son souhait de travail inter académique afin d’établir une dynamique commune. Elle conclue en annonçant que le 30 novembre se tiendrait une réunion relative à l’élaboration de la convention cadre de l’OPLO.
– La FSU demande la date du prochain CALR ; réponse : juin 2017.

Ce contenu a été publié dans Contactes Rectorat Lengadòc. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.