27-04-20- réponse de France 3 à la lettre des CREOs Lengadòc et Toulouse et de la FELCO

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Madame la directrice d’antenne

Permettez-nous tout d’abord, en cette période de crise sanitaire, de vous espérer en bonne santé ainsi que vos proches

Le CREO de l’académie de Toulouse et le CREO Languedoc représentent les enseignants d’occitan de l’Éducation nationale (de la maternelle à l’université) de la région concernée par vos antennes. Ces deux associations académiques sont fédérées dans la FELCO (http://www.felco-creo.org/)

Au moment où ces enseignants s’ingénient, selon les directives ministérielles, à mettre en place des travaux à distance visant à compenser les effets de la situation sanitaire (voir sur notre site : http://www.felco-creo.org/08-04-20/), ils sont confrontés à la disparition des programmes en occitan sur votre antenne notamment le magazine hebdomadaire en langue occitane Viure al País diffusé le dimanche matin.

Cette situation provoque un sérieux problème pour les collègues que nous représentons qui doivent assurer la continuité pédagogique des enseignements. En effet, nombreux sont les élèves touchés par la fracture numérique, pour des raisons sociales ou territoriales. Nombreux sont aussi les enseignants d’occitan qui comptaient se servir de cette excellente émission, dont le contenu est conforme aux programmes de l’Éducation Nationale et du Cadre européen commun de référence pour les langues[1] sur lequel sont fondés nos programmes), afin de compenser, au moins en partie, ces inégalités.

Il s’agissait aussi, pour ces enseignants, de répondre à la mission #nationapprenante que le ministre de l’Éducation Nationale, Jean-Michel Blanquer, a confié conjointement l’enseignement et à l’audiovisuel publics.

Alors même que les rédactions de Provence-Alpes-Côte d’Azur et d’Alsace rediffusent VAQUÍ et RUND UM, nous ne comprenons pas qu’il n’en soit pas de même pour France 3 Occitanie avec l’émission occitane « Viure al País ».

C’est la raison pour laquelle, madame la Directrice d’antenne, nous vous demandons, conformément aux directives nationales et aux attentes de la population, de bien vouloir reprendre la diffusion d’émissions qui nous sont devenues indispensables.

Dans l’attente d’une réponse positive de votre part, nous vous prions d’agréer, madame, l’expression de nos sentiments les meilleurs et de croire à notre attachement aux services publics, qu’il s’agisse d’enseignement ou de médias.

Yan LESPOUX, président de la FELCO (http://www.felco-creo.org/)

Emmanuel ISOPET, président du CREO de l’Académie de Toulouse (http://www.felco-creo.org/creo-tolosa/)

Marie-Jeanne VERNY, présidente du CREO Lengadòc (http://www.felco-creo.org/creo-lengadoc/)

[1]CECRL – Apprendre, Enseigner, Évaluer, document publié par le Conseil de l’Europe en 2001.

La réponse de FRANCE 3

Madame, 

Vous avez porté à notre connaissance vos interrogations sur la suspension de la diffusion du magazine en langue occitane Viure al Païs depuis le début du confinement.

Je vous remercie de l’intérêt que vous portez à « VAP », ce qui fera chaud au coeur aux équipes qui le préparent chaque semaine.

Vous savez la difficulté que représente la période actuelle en terme d’organisation du travail dans les entreprises. France Télévisions a fait un choix qui l’honore : celui de protéger, avant tout, la santé de ses salariés et de leurs familles.

Le plan de continuité de l’antenne (PCA) nous a permis de concentrer nos moyens sur la fabrication d’émissions d’information, principalement un journal télévisé deux fois par jour sur l’Occitanie et un site d’info accessible gratuitement 24h/24 et répondant aux besoins d’informations de nos concitoyens sur la situation dans la région.

Peu à peu, nous remettons sur la grille de programmes télé des rediffusions d’émissions permettant également aux habitants d’Occitanie de se détendre, d’apprendre, de comprendre. C’est le cas pour les documentaires ou encore pour des programmes dit de « découverte » de la région.

Nous sommes très attachés à nos engagements concernant les langues régionales, que ce soit l’Occitan, sur lequel vous nous avez alerté, ou le Catalan.

Et c’est là une particularité que vous n’évoquez pas dans votre courrier : contrairement aux régions PACA ou Grand Est que vous citez, notre offre en matière de langues régionales est double et cela rajoute de la complexité. Viure al Païs ne peut être diffusé sans la présence d’Aqui Sem (Catalan) et inversement.

Dans l’intervalle, depuis le début du confinement, les émissions diffusées depuis septembre 2019 sont en libre accès sur notre site internet (France 3 Occitanie, rubrique Replay). Vous évoquez cependant la « fracture numérique », qui, semble-t-il, frappe de plein fouet le public de l’émission. C’est un sujet de société, que je déplore mais qui dépasse nos propres compétences.

Nos équipes se sont mobilisées pour proposer à nouveau une offre en langues régionales à la télévision.

Vous serez donc ravi d’apprendre, qu’à compter du dimanche 10 mai les programmes occitan Viure al Païs et catalan Aqui Sem seront rediffusés sur l’antenne de France 3 Occitanie.

Je compte sur vous et sur votre importante communauté linguistique pour en faire un succès d’audience.

Je vous prie d’agréer mes sentiments les meilleurs.

A bientôt sur nos antennes.

Fabrice Valéry, Délégué antennes et programmes, France 3 Occitanie.

Ce contenu a été publié dans Actualitats acuèlh, Actualitats CREO Lengadòc, Actualitats CREO Tolosa. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.