26-27 mars 2020 – Colloque « La littérature carcérale à travers les siècles et les langues » CIRDOC Béziers.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Des portes de la prison
Des marais, de plus loin que l’Okhta,
Par un chemin non foulé,
Par un pré non fauché,
Malgré la patrouille de nuit,
Aux sons du carillon de Pâques,
Sans invitation,
Sans préparation,
Viens dîner.

                                        Anna Akmatova, Sorcellerie, 1936.

JEUDI 26 MARS

14H-15h – Accueil des participants. Ouverture du Colloque

 1- Autour de Bellaud

– Ouverture / Exposition numérique, présentation du CIRDOC, de l’édition originale et du travail en cours sur le Don-Don Infernal de Louis Bellaud et sur le corpus occitan du XVIe siècle. Intervenants : Blandine Delhaye du CIRDOC / Sylvan Chabaud (Montpellier3)

2- 15h-17h –Pouvoir écrire et dire l’incarcération ? Une expérience vécue, éprouvée dans la chair et l’esprit.

  • Sylvan Chabaud (Université Paul-Valéry). Louis Bellaud, Le Don-Don Infernal : la prison « sentido », ressentie, éprouvée par les cinq sens du poète.
  • Dominique Bertrand (Université Clermont-Auvergne). Des expériences carcérales à la résilience facétieuse : Dassoucy.
  • Claire Torreilles (Montpellier III). « Cantar dens la nueit ». Exil et liberté dans Lo hiu tibat de Pèire Bec.
  • Cécile Tarjot (Paris-Diderot). Être poète à Guantanamo, écrire dans l’urgence carcérale.

18h00-19h00 – Concert du poète/slameur/chanteur occitan, Rodin, mise en musique de poèmes de Louis Bellaud.

Repas Buffet « avec Bellaud ».

VENDREDI 27 MARS

Accueil, 08h30

9h00-10h30 –Formes courtes et condensées, formes longues, dire l’espace temps carcéral et se jouer des enfermements.

  • Philippe Gardy.  Le sonnet comme prison et les manières de s’en échapper : de Bellaud de la Bellaudière à Joan Ives Royer.
  • Marie-Jeanne Verny (Université Paul-Valéry). Arcadie, tour, prison, pièces et jardins, les espaces clos dans l’œuvre de Louis Bellaud.
  • Eric Méchoulan (Université de Montréal). Saint-Cyran et les formes d’écriture du temps, entre maximes, mémoires et reliquaires.

11h00-12h00 – Affirmer sa voix, être libre : Prisons et destins littéraires.

  • Qin Lu (Sorbonne-Université). La prison romantique, le cas de Nerval.
  • Joëlle Ginestet (Toulouse-Jean Jaurès). Embarquement poétique avec Jean Cassou : « Messatges » (1942), I.E.O. (1945).

Repas / Buffet

14h-15h30 –Lettres de prisonniers : écrire, dire, correspondre, traverser les murs.

  • Valentina Gabriela Hohota (Département de Français de l’Université de Jiangxia, Chine). Quels mots pour « d’écrire » l’expérience carcérale ? Lettres récupérées de détenus français et roumains.
  • Philippe Welnitz (Université Paul-Valéry). Les lettres de prison de Rosa Luxembourg.
  • Yan Lespoux (Université Paul-Valéry). La correspondance carcérale de Pierre Louis Berthaud.

16h-17h30 – Exils, oublis, couvents et galères : les autres formes de la prison et de l’enfermement.

  • Catherine Kirkby (Université Paul-Valéry). Fuir la claustration forcée par l’écriture. Parcours littéraire d’une vénitienne au XVII° : l’Enfer du couvent d’Arcangela Tarabotti.
  • Philippe Martel (Université Paul-Valéry). La soufranço e la misero dei fourças que soun en galero de Louis Reynier de Briançon, la « galère » vue de l’intérieur ?
  • Jean-Michel Delolme (Université Paul-Valéry). Les prisons de l’Inquisition entre témoignage et fiction. Un exemple de recyclage polémique : l’appropriation de la vie de Servando Teresa de Mier par Reinaldo Arenas.

17h-17h30 Clôture du Colloque.

Renseignements :

sylvan.chabaud@univ-montp3.fr 0671880324 / marie-jeanne.verny@univ-montp3.fr

CIRDOC / www.oc-cultura.eu – LLACS / llacs.www.univ-montp3.fr

    

 

Ce contenu a été publié dans Universitat e recèrca. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.