25-02-20 – Séminaire RedOc / LLACS – Mardi 25 février 2020 – Le franco-provençal – sociolinguistique et littérature

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Université Paul-Valéry – site route de Mende – salle A 105 – de 17 h 15 à 18 h 45. Ouvert à tous

Enjeux sociolinguistiques de la reconnaissance et de la valorisation du francoprovençal, langue régionale de France

par Bénédicte Pivot

Le francoprovençal, langue galloromane, est parlé sur une aire géographique qui s’étend de la vallée d’Aoste (Italie), aux cantons romands (Suisse) jusqu’aux limites de l’ancienne région Rhône-Alpes. En France, le francoprovençal connait une vitalité très faible qui menace la survie des parlers.

Cette présentation, après avoir exposé le contexte géo-sociolinguistique, développera la problématique de la revitalisation du francoprovençal telle qu’elle s’articule en fonction des différents acteurs engagés dans la reconnaissance et la valorisation de la langue et des pratiques langagières. On questionnera la portée des discours qui posent l’école comme l’acteur principal du retour de la transmission, donc de la sauvegarde de la langue et le rôle que peut jouer une approche patrimonialisante, qui s’appuierait sur les principes d’une langue comme vecteur d’un patrimoine culturel immatériel (PCI, UNESCO) pour la survie du francoprovençal.

Un écrivain : Jean-Alfred Mogenet

par Rémi Mogenet

Jean-Alfred Mogenet dit Jam (1862-1939), né et mort à Samoëns (Haute-Savoie), a composé ses poèmes en patois de Samoëns à l’époque où il vivait à Paris. Il les publie de 1910 à 1914 dans L’Écho des paroisses du haut-Giffre (le mensuel paroissial de Samoëns), puis en 1926-1927 (brève reprise) dans le Bulletin paroissial de Samoëns, suite du précédent journal. Tous ces poèmes ont été réunis, traduits et préfacés dans une édition en volume parue en 2016. De facture classique, ils chantent les objets emblématiques du Samoëns de son enfance, usant surtout de l’art de la personnification.

Après une présentation de sa vie et de son œuvre, l’exposé partira du paradoxe d’un poète nourri de poésie française classique se consacrant à l’hommage rendu en langue régionale à un village savoyard pour saisir la problématique d’un art à la fois savant et populaire, personnel et traditionnel. S’appuyant sur l’étude des thèmes locaux et ruraux mêlés à une prosodie régulière et littéraire, il montrera la richesse tout individuelle d’un imaginaire fondé sur le souvenir précis, soulevé par l’enthousiasme du sentiment ancestral.

Les intervenants

Bénédicte PIVOT est maitresse de conférences à l’université Paul-Valéry dans le département des sciences du langage. Elle est spécialiste des mouvements sociaux qui s’articulent autour de la revitalisation, valorisation des langues très en danger, c’est à dire des langues dont l’arrêt de la transmission intergénérationnel est acté depuis deux ou trois générations avec pour conséquence la quasi absence de locuteurs natifs et/ou ayant une compétence totale dans la langue

Rémi Mogenet est l’arrière-petit-neveu de Jean-Alfred Mogenet. Docteur ès Lettres à l’université Savoie-Mont-Blanc, il est le principal maître-d’œuvre de la réédition des poèmes de « Jam » en un volume, traduits par Marc Bron et préfacés et annotés par lui-même. Spécialiste de la littérature relative à l’ancienne Savoie, il a publié deux ouvrages sur le sujet (Écrivains en pays de Savoie, 2012, La Littérature du duché de Savoie, 2013), réédité d’autres auteurs classiques du duché de Savoie (en particulier Jacques Replat, 1807-1866), et publié de nombreux articles sur le sujet, notamment dans des revues de sociétés savantes. Il est particulièrement intéressé par la dimension mythologique de la littérature, la faculté qu’a l’écrivain d’ajouter, aux perceptions du monde extérieur, un monde intérieur qui les complète et les transfigure. Sa thèse de doctorat portait sur la façon dont les auteurs de l’ancienne Savoie, en français ou en savoyard, ont procédé en ce sens.

Ce contenu a été publié dans Actualitats culturalas, Informacions culturalas, Universitat e recèrca. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.