24-11-22 – Elections professionnelles : le SE-UNSA répond à la FELCO

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Voir le texte au format PDF : Mandats_SE-Unsa_LVR

Mandats du SE-Unsa pour les Iangues régionales

La politique des langues que le SE-Unsa revendique doit viser à préserver et à améliorer la diversité de dans le Service public. Elle s‘inscrit dans le projet européen

  • Le SE-Unsa exige que l’enseignement des langues régionales soit organisé et assuré par d’Education nationale sur la base du choix volontaire des familles.
  • Pour le SE-Unsa, l’offre en langues vivantes régionales doit être pilotée au niveau académique, afin de garantir une diversité, une cohérence et une continuité des apprentissages, et réduire les effets de concurrence entre établissements.
  • Le SE-Unsa considère Ia diversité des langues et des cultures comme une richesse. Toutefois, pour le SE-Unsa, l’offre linguistique ne peut servir à contourner la sectorisation scolaire ni à créer des classes de niveau. Nous y sommes attentifs localement
  • Pour le SE-Unsa, l’enseignement des langues régionales, sans entrer dans une logique communautariste, doit être mis en œuvre avec des déclinaisons adaptées selon les régions et les voies définies par les textes de l’Éducation nationale (sensibilisation, initiation pouvant aller jusqu’à la parité horaire). Le SE-Unsa ne s’oppose pas à l’apprentissage des langues régionales par l’immersion lorsque le projet est concerté, encadré, validé par l’équipe pédagogique et évalué régulièrement par l’institution.
  • Le SE-Unsa condamne et œuvrera pour abroger les récentes dispositions législatives qui contraignent les communes au financement d’écoles privées pratiquant l’immersion lorsqu’elles accueillent des enfants de leur commune.
Ce contenu a été publié dans Sindicats. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.