23-04-2018-Lettre aux organisations syndicales : place des LR dans les réformes du lycée et du bac

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Yan Lespoux                        Montpellier le 23 avril 2018
Maître de conférences en occitan
Président de la FELCO
Aux représentants des organisations syndicales de l’enseignement

Objet : place des langues régionales dans les réformes du baccalauréat et du lycée.

Chers collègues
Notre fédération, qui représente les enseignants de langue et culture d’oc, vient d’écrire à Monsieur le Ministre de l’Éducation Nationale à propos du danger que représentent en l’état les textes portant sur la réforme du lycée et du baccalauréat et qui seront publiés d’ici à quelques semaines. C’est pourquoi nous vous adressons à vous aujourd’hui afin que vous puissiez appuyer nos demandes d’amendements desdits textes et empêcher qu’ils ne constituent un recul pour l’enseignement de l’occitan-langue d’oc.
Vous trouverez ci-après notre lettre à Monsieur le Ministre, également en ligne sur notre site : http://www.felco-creo.org/23-04-2018-lettre-felco-ministere-reforme-lycees-bac/
Connaissant votre engagement en faveur de l’enseignement public des langues et cultures régionales, nous ne doutons pas que vous aurez à cœur d’appuyer notre demande à Monsieur le Ministre.

P/O Yan Lespoux, Marie Jeanne Verny, co-secrétaire.

_____________________________________________________________

Yan Lespoux                        Montpellier le 23 avril 2018
Maître de conférences en occitan
Président de la FELCO
COPIE

À Monsieur le Ministre de l’Éducation Nationale

Monsieur le Ministre,

Notre fédération a pris connaissance des derniers projets d’arrêtés et grilles horaires concernant la réforme du lycée et du baccalauréat.
À cette lecture, tout en regrettant par ailleurs que votre ministère n’ait pas jugé bon de donner suite à notre demande d’intégrer le groupe de concertation technique sur les modalités de mise en place du baccalauréat, nous ne pouvons qu’exprimer une certaine déception et de franches inquiétudes. Il ne faudrait pas que la réforme en cours soit l’occasion d’un nouveau recul pour l’enseignement des langues régionales dont nous rappelons une fois encore qu’elles font partie selon la constitution de notre République du patrimoine national et que le président de la République, lors de sa campagne électorale, s’était engagé à développer leur enseignement.
Il nous semble que la réforme en cours doit être justement l’occasion – et à peu de frais – pour votre ministère, de rétablir une certaine justice et de mieux valoriser cet enseignement.
Il conviendrait pour cela d’agir sur trois points :

–    Rétablir l’égalité entre l’option de langue régionale et celle de langues et cultures de l’Antiquité ; il suffirait de reformuler la mention concernant la possibilité de cumul des options de la manière suivante : « Les Enseignements optionnels de LCA latin et grec et de LCR langues et cultures régionales peuvent être choisis en plus des enseignements optionnels suivis par ailleurs. »
–    Rétablir la possibilité de suivre une option de langue régionale dans l’ensemble des filières technologiques. Trop d’élèves se trouvent aujourd’hui obligés d’abandonner cet enseignement en passant en classe de Première.
–    Réactiver la possibilité de suivre un enseignement d’occitan par le biais du CNED pour les candidats libres qui ne disposent pas d’un enseignement de l’occitan dans leur établissement.

En espérant que ces demandes légitimes trouveront un écho auprès de vous et de vos services, je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de mes sentiments respectueux.

Yan LESPOUX, président de la FELCO

Ce contenu a été publié dans Actualitats acuèlh, Sindicats. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.