24-07-20- Les nouveaux chemins de la littérature, repenser l’analyse des littératures en langues minorisées

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Les 14 et 15 mars 2019, l’université Rennes 2 accueillait un colloque international consacré aux littératures en langues minorisées. Le présent ouvrage rassemble les différentes contributions – réunies par Erwan Hupel, Gwendal Denis et Jon Casenave, proposées lors de ces journées et n’a d’autre ambition que de participer à l’effort nécessaire de décentrement qui attend —  encore  !  — les études littéraires. Le dialogue, ici engagé à travers quatre continents, réunit différentes lang@ues trop souvent négligées. Si quelques-unes sont officielles, elles sont, pour beaucoup, plus ou moins tolérées, voire tout simplement niées et interdites. Pourtant, malgré la diversité des domaines étudiés et les spécificités linguistiques de chacun, ils présentent plusieurs points communs et invitent lecteurs et chercheurs à emprunter d’autres chemins, à envisager d’autres géographies littéraires possibles. Il est temps de dépasser l’opposition étroite du centre et de la périphérie pour expérimenter d’autres modes de transversalité.

Ouvrage à commander en ligne à l’adresse https://www.brezhoneg.org/fr/livres/les-nouveaux-chemins-de-la-litterature-repenser-l-analyse-des-litteratures-en-langues

Les auteurs :
Michel Adroher, Míriam Almarcha París, Ur Apalategui, Serdar Ay, Alà Baylac Ferrer, Christian Bonnet, Anne M. Carovani, Jon Casenave, Sylvan Chabaud, Alain Di Meglio, Cheikh Mouhamadou Soumoune Diop, Lucien Etxezaharreta, Besa Hashani, Gérard Lelièvre Houiseau, Erwan Hupel, Stéphanie Noirard, Ange Pomonti, Maëva Touzeau, Rico Valär, Marie-Jeanne Verny.

Ce contenu a été publié dans Las autras lengas, Universitat e recèrca. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.