1812-18-Courrier députés A. Blanc, Y. Kerlogot, P. Molac / Ministère – réforme lycées

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Voir la lettre au format PDF : 1812-18- Courrier députés A. Blanc- Y.Kerlogot-P.Molac – J.-M. Blanquer – langues régionales bac 2021 18.12.2018

Objet : Les langues régionales dans le baccalauréat 2021.
Monsieur le Ministre.
Nous sollicitons votre attention concernant la réforme du baccalauréat, qui réduit
considérablement les voies pennettant de passer une épreuve de langue régionale.
En effet, la réforme ne prévoit plus de bonification pour les langues régionales alors qu’elle
serait maintenue pour les langues anciennes avec un coefficient trés attractif, ce qui perrnet d’inciter les lycéens à suivre ces options.
Par ailleurs, à la lecture de Particle 3 de l’arrêté du 16 juillet 2018 relatif aux épreuves du
baccalauréat général à compter de la session de 2021 qui entrera en vigueur le 1er septembre 2020, il ne serait plus possible de se presenter en candidat libre pour passer une épreuve du baccalauréat en langue régionale.
Pourtant aujourd‘hui, les candidats qui ont déjà une maitrise de la langue, qui sont issus de lycées dans lesquels il n’y a pas d’enseignement en langue régionale ou qui, pour une raison ou une autre, n’ont pas pu prendre une langue régionale en option ou auprés du Centre national d’enseignement à distance peuvent passer une telle épreuve. Nous vous joignons au present courrier un tableau comparatif crée par la Fédération des Enseignants de Langue et Culture d’Oc (FELCO) à propos de votre réforme.
Nous souhaiterions donc savoir si vous envisagez une valorisation égale des langues régionales aux langues anciennes et la possibilité de passer, en candidat libre, des épreuves de langue régionale au baccalauréat.
Persuadé de toute l’attention que vous porterez à cette requête, nous vous prions, Monsieur le Ministre, de bien vouloir agréer l’expression de notre haute consideration.

Anne Blanc, députée de l’Aveyr0n, Yannick Kerlogot, député des Côtes-d’Armor, Paul Molac, député du Morbihan

Ce contenu a été publié dans Deputats e Senators. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.