15-11-22 – le SNES/FSU académie de Montpellier répond à la FELCO

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

NB. Pour consulter la lettre adressée aux syndicats : http://www.felco-creo.org/12-11-22-la-felco-interroge-les-syndicats-sur-leurs-engagements-en-matiere-de-langues-regionales/

Le SNES-FSU est présent à chaque réunion de la Commission académique des langues régionales et a œuvré continuellement pour obtenir, sur notre académie de Montpellier la tenue de deux réunions annuelles de cette instance pour assurer un suivi plus régulier de l’enseignement de l’Occitan et du Catalan (voir les déclarations ci-jointes  des derniers CALR).

Le SNES-FSU et la FSU, souvent majoritaires dans les instances départementales (CTSD) qui travaillent sur les créations – suppressions et modifications de postes en collèges, intervient pour préserver les postes implantés et pour dynamiser l’enseignement de l’Occitan par l’octroi de moyens horaires fléchés dans chacun des collèges où il est implanté.

Le SNES-FSU et la FSU, majoritaires dans l’instance académique (CTA) intervient à chaque groupe de travail sur les créations – suppressions et modifications de postes pour promouvoir l’enseignement de l’Occitan en lycée et pour défendre les postes implantés. Le SNES-FSU qui n’a jamais été favorable à la réforme des lycées et du baccalauréat, très meurtrière pour l’enseignement des langues régionales, a cependant demandé qu’un enseignement de spécialité puisse être financé et ouvert sur chacun des département de l’académie de Montpellier. Cet objectif reste toujours d’actualité.

Dans chaque établissement, la ou le représentant local du SNES-FSU, élu.e en Conseil d’administration, travaille, lors de chaque préparation de rentrée, à permettre que l’enseignement de l’Occitan ne soit pas mis à mal par les choix administratifs de répartitions des moyens horaires entre disciplines dans un contexte structurel de diminution continuelle de ces moyens horaires.

Le SNES-FSU et la FSU sont aussi à l’initiative de stages académiques ou inter académiques de formation syndicales des collègues enseignants l’Occitan et le Catalan. A l’occasion de ces stages, la réflexion collective permet de promouvoir de nouveaux mandats et d’assurer a postériori la défense efficaces des collègues au sein d’une défense collective de l’enseignement des LVR.

Hervé Fumel, Co-Secrétaire académique du SNES-FSU

Pièces jointes :

Déclaration FSU au CALR du 10 mai 2021

Déclaration FSU au CALR du 15 février 2022

Déclaration FSU au CALR du 31 mai 2022

FSU mandat national sur les langues vivantes régionales

Ce contenu a été publié dans Actualitats CREO Lengadòc, Sindicats Lengadòc. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.