13-05-20- réponse de Madame la rectrice à la lettre du CREO du14 avril – réponse du CREO

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Voir la réponse du CREO : 2005-28-Lettre CREO-Rectrice

Madame la présidente,

Depuis 2017 et la signature de la convention cadre concernant l’enseignement de l’Occitan, l’académie de Montpellier s‘est engagée dans un processus de structuration et de renforcement afin de permettre la formation d‘un plus grand nombre de jeunes locuteurs de l’occitan, en favorisant l’accès du plus grand nombre à la langue et à la culture occitanes.

La mesure que vous évoquez dans votre courrier du 14 avril dernier[1] a été présentée dans le projet de carte scolaire présenté et acté au CTSD du 9 avril. Il s’agit d’une mesure progressive qui a débuté il y a deux ans et qui a pour but de consolider les équipes des écoles sans pour autant remettre en cause le parcours de langues inscrit dans le projet d’école. Ainsi, un poste fléché en occitan existe à l’école Olympe de Gouges de Montpellier, mais le poste de l’école de l’école de Montréal ne l’est plus

Le principe sur lequel s’appuyait le fléchage, à savoir permettre de réaliser un parcours complet pour amener le cas échéant à l’ouverture d’un parcours bilingue, n‘a pas montré l’efficacité attendue.

Cette mesure s’inscrit dans une démarche plus prospective de l’enseignement de l’occitan dans l’Aude. La conseillère pédagogique départementale effectue un nouveau bilan quantitatif, qualitatif et pédagogique du redéploiement dans les écoles de |’Aude afin de pouvoir créer de véritables parcours consolides dans un maillage territorial efficient. Ce maillage n’est en effet pas satisfaisant actuellement et montre les limites des actions antérieures dont le fléchage des postes.

Nous encourageons les enseignants qui sollicitent une mobilité à consulter les projets d’école avant de se prononcer sur leurs vœux. Tout enseignant avec une valence occitan qui aura montré de l’intérêt pour le projet occitan doit pouvoir postuler. Si cela n’était pas le cas, le poste ne serait pas attribué à titre provisoire, peu propice à la stabilité et nous mettrions en place des solutions autres pour assurer l’enseignement de l’occitan. L‘affectation d’un enseignant du second degré en sous-service, l’échange de service, l’intervention des formateurs en occitan par exemple.

La titulaire du poste concerné à l’école élémentaire de Montréal, arrivée dans les conditions alors en vigueur à la rentrée 2016 détient les compétences a l’enseignement de l’occitan dans le cadre du projet de l’école. Le poste n’est pas l’objet d‘une mesure de carte scolaire.

Je souhaite relancer dans cette école l’accompagnement pédagogique et la réécriture du projet de l’école dans le parcours occitan afin de le redynamiser et de le consolider. L‘objectif à moyen terme est de formaliser un réel parcours bilingue sur le secteur du collège de Bram. Les postes nécessaires au fonctionnement du parcours bilingue seraient alors reconfigurés en postes bilingues et accessibles aux lauréats des concours occitan.

Je vous prie d’agréer, Madame la présidente, l’expression de ma considération distinguée.

[1] Note CREO : voir http://www.felco-creo.org/14-04-20-deflechage-dun-poste-occitan-dans-laude-le-creo-reagit/

La réponse du CREO :

Objet : votre courrier du 13 mai 2020 (CAB/RA) – poste occitan Montréal – Aude

 

 

Madame la Rectrice,

 

Nous ne saurions nous satisfaire de votre réponse du 13 mai (réf. CAB/RA) au sujet de la suppression du fléchage occitan à Montréal (Aude), pas plus que nous ne pouvons nous satisfaire de la réponse que vous avez faite, non à notre lettre du 21 avril, mais au député de la Lozère, M. Pierre Morel-a-l’Huissier, au sujet du collège de Marvejols.

Ces deux sites sont depuis bien longtemps des points forts de l’enseignement de l’occitan dans notre académie. Les explications alambiquées pour justifier leur affaiblissement ne nous convainquent nullement.

 

En revanche, il nous paraît clairement que l’enseignement public de l’occitan souffre de plus en plus gravement d’une absence de concertation au niveau académique.

Non seulement le CALR n’est pas réuni annuellement, comme le stipule le décret 2001-733, non seulement le « groupe de travail » prévu par le même texte n’a été réuni qu’une fois en février 2019, mais, depuis plusieurs années, personne n’est en mesure de nous donner une vision globale cohérente de l’enseignement de l’occitan dans les premier et second degrés de notre académie.

La fonction de chargé de mission d’inspection pédagogique régionale en langue régionale telle qu’elle s’exerce dans les autres académies depuis la circulaire 2001-166, et telle qu’elle s’exerçait dans la nôtre jusqu’en 2012, comprenait la coordination du dispositif en relation de confiance avec les services. Nous avons demandé à plusieurs reprises que cette fonction soit totalement rétablie. Nous avons du mal à comprendre pourquoi elle ne l’est pas, si l’objectif académique est bien, comme vous l’affirmez, celui de la convention cadre de 2017, à savoir : « la structuration et le renforcement » de l’enseignement de l’occitan.

 

J’espère que vous mesurez, madame la Rectrice, le degré de notre colère devant l’accumulation de non-réponses, de réponses dilatoires ou obscures qui affichent, nous semble-t-il, la désinvolture avec laquelle notre discipline est traitée.

 

Nous nous permettons donc de renouveler la demande d’audience que nous avons déjà adressée plusieurs fois à vos services, afin de voir avec vous comment remédier à cette situation.

Nous vous prions d’agréer, madame la Rectrice, l’expression de nos sentiments respectueux.

PS : Note récapitulative des courriers envoyés par le CREO, en ligne sur notre site internet

16 février : exposé des problèmes rencontrés par notre enseignement et demande d’audience (http://www.felco-creo.org/16-02-20-le-creo-lengadoc-ecrit-a-la-nouvelle-rectrice/)

30 mars : menace de défléchage d’un poste occitan à l’école OLympe de Gouges de Montpellier (http://www.felco-creo.org/30-03-20-menaces-sur-les-postes-fleches-occitan-dune-ecole-de-montpellier-le-creo-interpelle-le-rectorat/)

14 avril : protestations contre le défléchage du poste de Montréal http://www.felco-creo.org/14-04-20-deflechage-dun-poste-occitan-dans-laude-le-creo-reagit/

21 avril : suppression d’une heure d’occitan au collège de Marvejols : http://www.felco-creo.org/21-04-20-suppression-dune-heure-doccitan-au-college-de-marvejols-le-creo-ecrit-aux-services-rectoraux/

Ce contenu a été publié dans Actualitats acuèlh, Actualitats CREO Lengadòc, Contactes Rectorat Lengadòc, Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.