12-11-19- L’ofici public de la lenga occitana e l’ensenhament

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Voir la version format PDF : ensenhament

  • L’Office réalise un bilan des évolutions règlementaires ainsi que de l’offre et des moyens dans le domaine de l’enseignement scolaire

L’enseignement de l’occitan à l’école est au cœur des préoccupations de l’Office public de la langue occitane, il constitue l’un des principaux canaux de transmission de la langue, en particulier auprès de la jeune génération. Aussi, lors de son Assemblée générale d’octobre dernier, l’Office a dressé un récapitulatif des évolutions des modalités d’enseignement scolaire (réforme du lycée et du baccalauréat et loi pour une école de la confiance).

Le document de synthèse adopté lors de son Assemblée générale du 15 octobre dernier (cf. pièce jointe) a pour vocation de permettre au plus grand nombre une meilleure compréhension des principaux changements intervenus.

En parallèle, l’Office a effectué un recensement des effectifs et des heures d’enseignement de la langue occitane sur les quatre académies concernées, présenté lors de son Assemblée générale du 26 novembre. Si une baisse des effectifs et heures d’enseignement au lycée est constatée sur l’ensemble du territoire (hors académie de Limoges) ainsi que les collèges des académies de Montpellier et de Toulouse, ce bilan pointe en revanche une augmentation globale dans les collèges des académies de Limoges et Bordeaux (cf. OPLO bilan enseignement).

  • Après Bordeaux et Limoges, l’Office a adopté la convention de développement de l’enseignement de l’occitan dans l’académie de Toulouse.

Cette convention, pilotée par l’OPLO, a fait l’objet d’un long processus de concertation avec les partenaires impliqués. Elle sera signée par le Rectorat de l’académie de Toulouse, la Région Occitanie, l’Office public, ainsi que les Conseils départementaux de l’Aveyron, de la Haute-Garonne, du Gers, des Hautes-Pyrénées, du Tarn, de Tarn-et-Garonne et la Ville de Toulouse dans les prochaines semaines.

Dès sa création, l’Office a souhaité cadrer son action en faveur de la transmission de l’occitan via l’enseignement, en conventionnant avec l’Éducation nationale, partenaire essentiel de la politique linguistique publique.

En janvier 2017, une convention cadre interacadémique pour la structuration et le développement de l’enseignement de l’occitan, pilotée par l’OPLO, a été signée en outre par l’État, les Régions Nouvelle-Aquitaine et Occitanie.

Fin 2017 et début 2018, des conventions académiques ont été élaborées et signées dans les académies de Bordeaux et Limoges.

Le 15 octobre dernier, l’Assemblée générale de l’Office a lancé le processus de validation de la convention pour l’académie de Toulouse.

Construite en partenariat avec les différentes parties prenantes, la convention précise notamment :

-des objectifs chiffrés d’augmentation des effectifs bénéficiant d’un enseignement bilingue français-occitan : par exemple, +26 % d’effectifs en 2020 (par rapport à 2017, date de signature de la convention cadre) sur l’ensemble de l’académie dans le premier degré ;

-l’assurance de la continuité du cursus engagé par chaque élève afin que l’apprentissage ne soit pas interrompu entre l’école, le collège et le lycée ;

-la mise en place d’un système de formation continue en occitan pour accroître la ressource enseignante à l’image du dispositif ENSENHAR Professeur déjà en vigueur dans l’académie de Bordeaux ;

-en complément du pilotage académique, la création d’une instance de pilotage à l’échelle départementale pour agir avec les partenaires locaux au plus près des réalités de terrain.

Six Conseils départementaux (Aveyron, Haute-Garonne, Gers, Hautes-Pyrénées, Tarn et Tarn-et-Garonne), ainsi que la ville de Toulouse, se sont associés à cette démarche afin de permettre un co-pilotage des actions au plus près du terrain.

  • ENSENHAR Professeur et Étudiant : l’Office fait évoluer ses dispositifs afin d’augmenter le nombre d’enseignant-e-s formé-e-s à l’occitan.

Augmenter la ressource enseignante occitanophone est un enjeu majeur pour permettre la transmission de la langue via l’école.

En ce sens, l’Office a soutenu, sur l’année 2019, 7 enseignant-e-s qui se destinent à devenir professeur-e-s en occitan et 22 étudiant-e-s qui souhaitent passer le concours de professeurs des écoles bilingues occitanes sur les académies concernées.

L’Assemblée générale a décidé ce 15 octobre de faire évoluer ces deux dispositifs afin d’améliorer les conditions de formation.

Pour les Professeur-e-s :

Ce dispositif est en vigueur dans l’académie de Bordeaux depuis 2014, fruit d’un partenariat entre le Rectorat et la Région Nouvelle-Aquitaine. Les évolutions apportées par l’Office sont les suivantes :

  • conditions salariales : les enseignant-e-s bénéficiaires désormais inscrit-e-s au Plan de formation continue conservent leur salaire à taux plein (contre 85% auparavant) ;
  • financement de la formation : prise en charge à 100 % par l’Office public de la langue occitane via l’organisme de formation agréé ;
  • durée de formation : elle passe de 6 à 10 mois à temps plein, pour une meilleure articulation avec l’année scolaire ;
  • conditions d’accessibilité : en plus des professeur-e-s de l’académie de Bordeaux, la formation est à présent ouverte à des enseignant-e-s en disponibilité ou bénéficiant d’un congé formation hors académie de Bordeaux ;
  • des centres de formation au plus près des besoins : à Orthez (64) et à Villeneuve-sur-Lot (47) pour l’année 2019-2020.

L’Office contribue également au fléchage des postes en amont, en lien avec les enseignant-e-s formé-e-s, pour une meilleure sécurisation des parcours prenant notamment en compte les contraintes géographiques des professeur-e-s.

Expérimental sur l’académie de Bordeaux, ENSENHAR Professeur a vocation à être élargi aux autres académies, afin d’en accroître encore son potentiel sur l’ensemble des deux régions. ENSENHAR Professeur sera ainsi élargi dès 2020 à l’académie de Toulouse conformément à la convention adoptée ce jour (cf. supra).

Pour les étudiant-e-s

Ce sont 22 étudiant-e-s au total (8 en région Nouvelle-Aquitaine et 14 en région Occitanie) qui bénéficient en 2019 de ce soutien financier pour leur engagement en faveur de la langue occitane.

En parallèle, des évolutions relatives aux modalités d’accès à ce dispositif ont aussi été actées afin de mieux cadrer les conditions d’éligibilité, notamment en lien avec les évolutions des formations. Par exemple, sous l’impulsion et avec l’appui de l’Office, l’INSPÉ (Institut national supérieur du professorat et de l’éducation) d’Aquitaine a ouvert depuis l’an dernier un cursus de préparation du concours bilingue occitan des écoles sur les sites d’Agen, Bordeaux, Mont-de-Marsan, Pau, Périgueux. L’INSPÉ d’Aquitaine a donc été ajouté à ce dispositif.

 VERSION OCCITAN

 

  • L’Ofici realiza un bilanç de las evolucions reglamentàrias atal coma de l’ofèrta e dels mejans dins lo domeni de l’ensenhament escolar.

 

L’ensenhament de l’occitan a l’escòla es al còr de las preocupacions de l’Ofici public de la lenga occitana : constituís un dels principals canals de transmission de la lenga, en particular al prèp de las joves generacions. Atal, durant son Amassada generala d’octobre passat, l’Ofici a realizat un recapitulatiu de las evolucions de las modalitats d’ensenhament escolar (reforma del licèu e del bachelierat e lei per una escòla de la fisança).

 

Lo document de sintèsi adoptat durant son Assemblada generala del 15 octobre passat (cf. peça junta) a per vocacion de permetre al mai grand nombre una melhora compreneson dels principals cambiaments que son intervenguts.

En parallèl, l’Ofici a efectuat un recensament dels efectius e de las oras d’ensenhament de la lenga occitana sus las quatre acadèmias concernidas, presentat durant son Assemblada generala del 26 de novembre.

 

  • Après Bordèu e Limòtges, l’Ofici a adoptat la convencion de desvolopament de l’ensenhament de l’occitan dins l’acadèmie de Tolosa

Aquela convencion, pilotada per l’Ofici, a fait l’objècte d’un procediment long de concertacion amb los partenaris implicats. Serà signada pel Rectorat de l’acadèmia de Tolosa, la Region Occitània, l’Ofici public de la lenga occitana, atal coma los Conselhs departamentals d’Avairon, de Nauta-Garona, de Gèrs, dels Nauts-Pirenèus, de Tarn, de Tarn-e-Garona e la Vila de Tolosa dins las setmanas que venon.

Tanlèu sa creacion, l’Ofici a desirat quadrar son accion en favor de la transmission de l’occitan via l’ensenhament, en convencionant amb l’Educacion nacionala, partenari essencial de la politica linguistica publica.

En genièr de 2017, una convencion quadre interacademica per l’estructuracion e lo desvolopament de l’ensenhament de l’occitan, pilotada per l’Ofici, foguèt signada tanben per l’Estat, las Regions Novèla-Aquitània e Occitània.

Fin de 2017 e debuta de 2018, de convencions academicas son estadas elaboradas e signadas dins las acadèmias de Bordèu e Limòtges.

Lo 15 octobre passat, l’Assemblada generala de l’Ofici a lançat lo procediment de validacion de la convencion per l’acadèmia de Tolosa.

Construita en partenariat amb las diferentas partidas mobilizadas, la convencion precisa en particular :

  • D’objectius chifrats d’aumentacion dels efectius que benefician d’un ensenhament bilingue francés-occitan : per exemple, +26 % d’efectius en 2020 (per rapòrt a 2017, data de signatura de la convencion quadre) sus l’ensemble de las acadèmias dins lo primièr gra ;
  • L’assegurança de la continuitat del cursus engatjat per cada escolan per que l’aprentissatge ne sia pas estancat entre l’escòla, lo collègi e lo licèu ;
  • La mèsa en plaça d’un sistèma de formacion continua en occitan per acréisser la ressorça ensenhaira a l’imatge del dispositiu ENSENHAR Professor ja en vigor dins l’acadèmia de Bordèu ;
  • En complement del pilotatge academic, la creacion d’una instància de pilotatge a l’escala departamentala per agir amb los partenaris locals al mai prèp de las realitats de terren ;

Sièis Conselhs departementals (Avairon, Nauta-Garona, Gèrs, Nauts-Pirenèus, Tarn e Tarn-e-Garona), atal coma la Vila de Tolosa, se son associadas a aquela desmarcha per tal de permetre un co-pilotage de las accions al mai prèp del terrenh.

  • ENSENHAR Professor e Estudiant : l’Ofici fa evolucionar sos dispositius per tal d’aumentar lo nombre d’ensenhant-a-s formats-das a l’occitan

Aumentar la ressorça ensenhanta occitanofòna es un enjòc màger per permetre la transmission de la lenga via l’escòla.

Dins aquel sens, l’Ofici a sostengut, sus l’annada 2019, 7 ensenhants-a-s que se destinan a venir professors-a-s en occitan e 22 estudiants-a-s que desiran passar lo concors de professors de las escòlas bilinguas occitanas sus las acadèmias concernidas.

L’Assemblada generala a decidit, aquel 15 d’octobre de far evolucionar aqueles dos dispositius per tal de melhorar las condicions de formacion.

Pels Professors-as :

Aquel dispositiu es en vigor dins l’acadèmia de Bordèu dempuèi 2014, frut d’un partenariat entre lo Rectorat e la Region Novèla-Aquitània. Las evolucions aportadas per l’Ofici son las que seguisson :

  • Condicions salarialas : los ensenhant-a-s beneficiàrias son ara inscrit-a-s al Plan de formacion continua e consèrvan lor salari a taus plen (contra 85 % abans) ;
  • Finançament de la formacion : presa en carga a 100 % per l’Ofici public de la lenga occitana via l’organisme de formacion agradat ;
  • Durada de formacion : passa de 6 a 10 meses a temps plen, per una melhora articulacion amb l’annada escolara ;
  • Condicions d’accessibilitat : en mai dels professor-a-s de l’acadèmia de Bordèu, la formacion es ara obèrta a d’ensenhaire-a-s en disponibilitat o que benefician d’un congèt formacion fòra acadèmia de Bordèu ;
  • De centres de formacion al mai prèp dels besonhs : a Ortès(64) e a Vilanèva d’Òlt (47) per l’annada 2019-2020.

L’Ofici contribua tanben al flechatge dels pòstes en amont, en ligam amb los ensenhaire-a-s format-da-s, per una melhora securizacion dels percorses que pren en compte notadament las constrentas geograficas dels professor-a-s.

Experimental sus l’acadèmia de Bordèu, ENSENHAR Professor a vocacion a èsser alargat a las autras acadèmias, per tal d’acréisser encara son potencial sus l’ensemble de las doas regions. ENSENHAR Professor serà atal alargat tre 2020 a l’acadèmia de Tolosa en conformitat amb la convencion adoptada aquel jorn (cf. supra).

Pels estudiant-a-s

Son 22 estudiant-a-s al total (8 en region Novèla-Aquitània e 14 en region Occitània) que benefician en 2019 d’aquel sosten financièr per lor engagtjament en favor de la lenga occitana.

En parallèl, d’evolucions relativas a las modalitats d’accès a aquel dispositiu son tanben estadas actadas per tal de quadrar melhor las condicions d’elegibilitat, notadament en ligam amb las evolucions de las formacions. Per exemple, jos impulsion e amb lo sosten de l’Ofici, l’INSPÉ (Institut nacional superior del professorat e de l’educacion) d’Aquitània a dobèrt dempuèi l’an passat un cursus de preparacion del concors bilingue occitan de las escòlas suls sites d’Agen, Bordèu, lo Mont, Pau, Perigüèrs. L’INSPÉ d’Aquitània es doncas estat apondut a aquel dispositiu.

 

Ce contenu a été publié dans Collectivitats territorialas. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.