12-02-21 – députés et sénateurs répondent à la FELCO

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Nos remerciements les plus chaleureux aux élus qui accusent réception de notre courriel du 8 février 2021 et qui nous font part de leur action.

Par ordre chronologique, il s’agit de

  • Gisèle Biemouret, députée du Gers
  • Philippe Folliot, sénateur du Tarn
  • Jean-Jacques Michau, sénateur de l’Ariège
  • Franck Montaugé, sénateur du Gers
  • François Calvet, sénateur des Pyrénées-Orientales
  • Sébastien Pla, sénateur de l’Aude
  • Marie-Pierre Varaillas, sénatrice Dordogne

  • 08-02 : Gisèle Biemouret, députée du GERS

a déposé une question écrite qui reprend les revendications de la FELCO

  • 10-02 :  Philippe Folliot, sénateur du Tarn

    courriel de son attaché parlementaire : Suite à votre interpellation, le sénateur Philippe Folliot souhaiterait interroger le ministre sur ce sujet.Pour cela, il faudrait au sénateur plus d’informations précises à ce sujet. Pourriez-vous me rappeler ?

    Échange téléphonique le 12-02. Une question écrite devrait être posée

  • 11-02 : Jean-Jacques Michau, Sénateur de l’Ariège

  • 2102-11-Michau senat 09 – FELCO suite à lettre FELCO :  » J’ai bien pris connaissance de votre mail du 9 février dernier relatif aux dangers que faisait courir la réforme des lycées à l’enseignement des langues régionales. Conscient des répercussions de cette réforme et sensible à vos inquiétudes légitimes, je vous informe que je suis intervenu auprès de M. le Ministre de l’Education nationale en lui demandant de bien vouloir prendre en considération les remarques formulées dans vos courriers. Par ailleurs, je vous informe que j’ai également déposé auprès du Ministère, une question écrite concernant la formation des maîtres du premier degré et le concours de recrutement. Je ne manquerai pas de vous tenir informé de la suite qui sera donnée. 
  • 12-02 : Franck Montaugé, sénateur du Gers

    Vous avez appelé l’attention de Monsieur le sénateur Franck MONTAUGÉ sur l’arrêté du 25 janvier 2021 « fixant les modalités d’organisation du concours externe, des concours externes spéciaux, du second concours interne, du second concours interne spécial et du troisième concours de recrutement de professeurs des écoles ». Vous trouverez, ci-joint, copie de son intervention à ce sujet auprès de Monsieur Jean-Michel BLANQUER, Ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports. J’aurai soin de vous faire part de tout élément nouveau dont j’aurai connaissance.

  • 11-02-21-Courrier Montaugé sénat gers Ministre EN – LR et CRPE. Ec…

03-06-19-Réponse Ministre Montaugé – sénateur Gers-Enseignement des langues régionales-190603

11-02-21-Courrier Montaugé sénat gers Ministre EN – LR et CRPE. Ec… 20-02-19-lettre Montagé – sénat gers Ministre EN – langues régionales – lycées

  • 15-02-21 – François Calvet, sénateur des Pyrénées-Orientales

a déposé une question écrite qui reprend les revendications de la FELCO : https://www.francois-calvet.com/actualites/questions-ecrites-et-orales/2824-2021-02-15-15-26-32

 

 

  • 25-02-2021 – question écrite M.-Pierre VARAILLAS, sénatrice Dordogne

  • Rétablissement des langues régionales au concours de recrutement des professeurs des écoles.Question n° 21040 adressée à M. le ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports – À publier le : 25/02/2021
    Mme Marie-Claude Varaillas attire l’attention de M. le ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports sur la demande de rétablissement de l’épreuve facultative de langue régionale au concours de recrutement des professeurs des écoles (CRPE) et la révision des modalités du CRPE langues régionales. Les langues régionales ont toujours été proposées au concours de recrutement des maîtres d’école jusqu’à la suppression des épreuves de langues vivantes. À la faveur d’une nouvelle mouture des épreuves du CRPE annoncée pour 2022, les langues vivantes redeviendraient une épreuve facultative sans que les langues régionales y soient proposées. Cette absence provoque l’incompréhension des professeurs de langues régionales, représentés par la fédération des enseignants de langue et culture d’Oc (FELCO), qui dénoncent d’autre part le manque de places ouvertes au CRPE langues régionales qui ne permet pas de pourvoir aux besoins de toutes les écoles où se pratique une langue régionale et de développer l’offre d’enseignement de cette discipline. Cette révision des modalités d’organisation du concours doit pouvoir être accompagnée par la mise en place d’une formation au CRPE langues régionales, voire également d’une initiation commune à toutes les formations au CRPE, dans les académies où une langue régionale est en usage, de sorte que les candidats aux concours de recrutement de professeurs des écoles puissent valoriser leur connaissance par l’option facultative. Aussi, elle lui demande quelles sont ses intentions en matière d’enseignement des langues régionales et particulièrement quant à leur présence dans les concours de recrutement des professeurs des écoles.

    • 17-02-21 – courrier de Sébastien Pla, sénateur de l’Aude

 

Ce contenu a été publié dans Deputats e Senators. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.