10 avril 2019 – Rencontres occitanes Librairie Sauramps – Montpellier Espaces occitans

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Rencontres occitanes de Sauramps, Mercredi 10 avril 2019, à 18 h 30, Librairie Sauramps  Montpellier

Espaces occitans

Catherine Bernié-Boissard, Jean-François Courouau, Thomas Perrin : Occitanie Pyrénées-Méditerranée, portrait d’une région, Éditions le Pérégrinateur, Toulouse, 2019, 160 pages.

Jean-Claude Forêt, Sous le vent noir du causse, le Pays Cœur d’Hérault, Clermont-l’Hérault, 2018, 60 pages, avec des photographies de Romain Thiéry.

L’homme, « ce presque rien qui conçoit l’infini » (Robert Lafont), fonctionne sur différents niveaux de conscience, étanches ou mélangés, qui ont tous leur pertinence, de la maison qui l’abrite à la planète entière. Ce soir, nous ferons la navette entre le petit pays et la grande région. Jean-Claude Forêt évoquera quelques lieux minuscules ou grandioses du pays Cœur d’Hérault, tandis que deux géographes et un historien de la littérature nous feront voyager dans une Occitanie gigogne, une région administrative hétéroclite au sein de la grande Occitanie linguistique et culturelle.

Catherine Bernié-Boissard, Jean-François Courouau, Thomas Perrin : Occitanie Pyrénées-Méditerranée, portrait d’une région, Éditions le Pérégrinateur, Toulouse, 2019, 160 pages.

Avant d’être une région, l’Occitanie c’est une histoire, une langue, une culture, des traditions et des coutumes. Ce sont également des territoires différents, souvent complémentaires, des enjeux économiques pour rester au pays et y vivre..

L’ouvrage, écrit par trois enseignants-chercheurs, propose un portrait mis en contexte et illustré de la région Occitanie. Il aborde des éléments géographiques, historiques et culturels, le profil socio-économique et institutionnel de la région et les perspectives de développement et de coopération. Comment cette construction s’incarne-t-elle à l’échelle nationale et européenne ? Qu’est-ce qui caractérise la région Occitanie en France, en Europe et au-delà ? Quelle place y occupe-t-elle ? Comment s’affirme-t-elle ? Ces questions jalonnent le travail des auteurs qui mobilisent histoire, géographie, politique, économie et prospective.

Jean-Claude Forêt, Sous le vent noir du causse, le Pays Cœur d’Hérault, Clermont-l’Hérault, 2018, 60 pages, avec des photographies de Romain Thiéry.

Répondant à une commande du Pays Cœur d’Hérault soucieux de mettre en valeur son patrimoine, Jean-Claude Forêt a écrit trois petits ouvrages décrivant chacun une quinzaine de sites naturels ou architecturaux, ignorés ou mondialement connus. Dans ce troisième volume il évoque l’esprit de quelques lieux du Causse ou l’entourant, du Castellas de Montpeyroux au Pas de l’Escalette, du Cirque de Navacelles à Saint-Guilhem le Désert, de la chapelle Saint-Sylvestre des Brousses aux grottes de Clamouse et de Labeil. Aimant les contraintes et les contrastes, l’auteur pratique une approche à la fois didactique et poétique, érudite et sensuelle, voire sportive, héritée d’un long passé de marcheur et de cycliste. Comme le suggère le titre, qui cite un poème de Max Rouquette, l’occitan est omniprésent entre les lignes de ce petit livre.

Séance animée par Marie-Jeanne Verny, en partenariat avec l’équipe de recherches RedOc / LLACS.

Ce contenu a été publié dans Non classé, Publicacions, Universitat e recèrca. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.