08-01-21 – Des images qui collent à la peau – ethnotypes de Corse, de Bretagne et d’ailleurs

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Textes rassemblés et édités par Eugène Ghérardi

Au-delà de cette image romantique de la Corse taciturne et vindicative, l’anniversaire de la publication de Mateo Falcone fournit l’occasion de s’interroger sur les ethnotypes en faisant appel à toutes les disciplines des sciences humaines et sociales, toutes les périodes de l’Histoire et toutes les aires géographiques. Ces ethnotypes sont vieux comme le monde. Déjà, pour les Romains, les Étrusques sont des gens mous ; les Samnites des gens rudes ; les Grecs sont pommadés, parfumés, décadents ; les Égyptiens sont fanatiques et turbulents ; les Gaulois sont grossiers, crédules, goinfres et stupides.

N’est-ce pas une tâche de Sisyphe, jamais achevée, de combattre les clichés qui ont la vie dure ? Il est plus difficile de corriger des préjugés que de combler une ignorance. Le volume qui rassemble ces contributions est donc par essence pluridisciplinaire, d’une pluridisciplinarité pleinement assumée. Il relève aussi d’une approche comparée fertile.

Piazzola Alain Eds, 05/12/2020 – EAN 978-2364791206 – ISBN – 2364791200 – 256 pages – 15 euros.

SOMMAIRE

Avant-Propos

Torsions du réel : la question de l’ethnotype : Eugène F.-X. Gherardi

La fabrique historique de l’ethnotype

  • De la caractérologie des peuples aux identités nationales : Anne-Marie Thiesse
  • De la cartographie et de l’ethnotype comme sceaux du pouvoir politique : l’exemple des premiers écrits chorographiques sur la Corse : Christophe Luzi
  • Les représentations de la Corse et des Corses chez les lettrés italiens du Quattrocento : Antoine Franzini
  • Images de l’homme du Nord entre XVe et XVIe siècles : de la dérision à la déraison : Igor Melani
  • La question de l’ethnotype à travers les rapports entre les Balanins et la justice (XIXe siècle-début du XXe siècle) : Laetizia Castellani

L’ethnotype « tout terrain »

  • La croyance d’un corps pudique corse ou l’ethnotypisation du corps en Corse : Davia Benedetti
  • La figure du voisin dans les parémies populaires : l’exemple de la Balagne : Muriel Poli
  • Le féminin est-il d’un mauvais genre ? : Dominique Verdoni
  • Discours politiques sur la Corse et ethnotype : le Corse violent : Serena Talamoni
  • Vers une saillance de l’ethnie sur les réseaux sociaux au temps de l’adolescence ? Observation du terrain corse : Christelle Moretti
  • S’amuser de la sardité : la dérision au service de l’hommage dans L’uomo che comprò la luna, film de Paolo Zucca (2018) : Fabien Landron
  • Football et stéréotypes : aperçu sur la Corse, la Catalogne et le Pays basque : Didier Rey

L’ethnotype dans ses formes littéraires

  • Le regard romantique français sur la Corse à l’épreuve de la pensée complexe : Jean-Guy Talamoni
  • Écrire les mœurs dans Mateo Falcone : Kévin Petroni
  • « Le Basque musclé au cœur tendre » versus « le Basque combatif ». Éléments de réflexion autour de la pensée poético-politique de Jon Mirande : Aurélie Arcocha-Scarcia
  • Deux tentatives de déconstruction littéraire de l’ethnotype violent basque : Bilbao-New York-Bilbao (2008) de Kirmen Uribe et Rossettiren obsiesoa (2000) de Ramon Saizarbitoria : Ur Apalategui
  • Récits en rhizomes : émergence de voix marronnes dans Des hommes libres d’André Paradis : Audrey Debibakas
  • Au pays des pourceaux : Gwendal Denis
  • « La vraie Bretonne », l’ethnotype au service de la cause ? : Manon Deniel
  • De Pagnol à Plus belle la vie, en passant par le néo-polar et la création occitane contemporaine, visages de Marseille : Marie-Jeanne Verny
  • Plus barbares et inhumains que les plus grands Tartares ». Ethnotypes des Médoquins : Yan Lespoux
  • Un certain M. Abraham ou « Qui n’a lu La Vénus d’Ille ? » : Michel Adroher
  • Colomba, Napoléon et nous : Eugène F.-X. Gherardi
Ce contenu a été publié dans Informacions culturalas, Las autras lengas, Universitat e recèrca. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.