05-10-22 – compte rendu de la réunion du collectif « Pour que vivent nos langues »

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Présents

François Alfonsi ; AnneCécile Birgi (Eltern Alsace) ; Marc Bron (AES) ; Judith Castel (div yezh Breizh) ; Sébastien Castet (Euskal Konfederazioa) ; Luxi Detchart (Biga Bai); Eddy (div yezh Breizh) ; Claire GagoChidaine (Collaboratrice François Alfonsi) ; Victor Gallou (Collaborateur Paul Molac) ; Renan Kerbiquet (Kelennomp) ; Tangi Louarn (Kevre Breizh); Thierry Madeg (KBPAPLB) ; Gilbert Mercadier (Congrès permanent de la langue occitane) ; Cristèla Simonato (Confederacion Calandreta) ; Yann Uguen (Diwan) ; MarieJeanne Verny (FELCO).

1. Lettre et annexe au ministre de lÉducation

La lettre au ministre NDiaye a été validée (vous la trouverez sur ce lien).
Lannexe à la lettre doit présenter nos principales revendications communes, au nom du
Collectif, dans la perspective dune rencontre avec le ministre ou ses services. Le texte est à
travailler et à valider ensemble sur ce lien, jusquau dimanche 09 octobre (pour mise en forme lundi et envoi mardi 11).
Rappel : les revendications retenues ici sont celles du Collectif et doivent donc être défendables par tous et toutes, si certaines propositions ne font pas consensus elle ne seront pas portées ici mais soit lors de lentretien si nous avons trouvé une position commune, soit par les différentes organisations dans dautres contextes.

2. Autres actions

  • Lettres aux député.e.s pour rappeler limportance du soutien des langues
    dans la Loi Finance 2023. Proposition de lettres :
    pour les député.e.s sétant déjà prononcé.e.s
    pour les autres
    La proposition à amender est ici.
  • Conseil National de la Refondation
    Volonté du Collectif dutiliser ce moyen pour faire entendre les besoins des langues.
    par une action citoyenne en mobilisant nos militants et militantes qui pourraient
    envoyer un message commun (proposition dAnneCécile et Claude qui pourront nous proposer un texte)
    par une demande daudience auprès de François Bayrou (par un courrier qui sera proposé par François).
Ce contenu a été publié dans Amb las autras associacions, Las autras lengas. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.