03-05-21 – compte rendu de la réunion de la commission de travail 1er degré.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Présents

  • Académie Aix-Marseille : Alain Barthélémy, Marie-Françoise Lamotte, Daniel Trotman
  • Académie Bordeaux : mail de Clément Masseillou pour un point à date.
  • Académie Clermont : Laure Bonnet
  • Académie Grenoble : Anne Giovanelli, Bénédicte Guillen, Valérie Pasturel.
  • Académie Montpellier : Josette Soliva, Benoît Bolano, Marie-Jeanne Verny, Julien Konopnicki, Fabienne Albert
  • Académie Nice : Olivier Pasquetti
  • Académie Toulouse : Christophe Menassol, Virginie Lago, Jean-Baptiste Courcelle
  • OCBi : Martine Ralu

Un point est fait pour chaque académie.

Aix-Marseille

  • Le CALR a eu lieu la veille de la réunion. L’académie compte 4 départements, Alpes de Haute Provence, Hautes Alpes, Bouches du Rhône et Vaucluse.
  • Les départements alpins sont vides d’enseignement public en langue régionale, seule la Calandreta de Gap est présente sur le territoire.
  • Par contre, les Bouches du Rhône comptent 3 cursus bilingues. Le 4e devrait ouvrir à la rentrée à Tarascon.  5 écoles ont un projet pédagogique intitulé Leon lo gripeton en collaboration avec la chanteurs Liza l’Occitane.
  • 23 écoles proposent de l’enseignement renforcé (au moins 3 h par semaine ), 9 ont une pratique continue de la langue régionale et 92 écoles proposent de la sensibilisation.
  • Pour ce qui est du Vaucluse, 2 écoles proposent du renforcé, 24 ont une pratique continue.
  • 146 écoles de l’académie proposent la langue régionale sous différentes formes d’enseignement.  543 écoliers suivent un enseignement.
  • Le problème est qu’il n’y a pas de CRPE LR sur l’académie. Grâce à un financement conjoint de l’INSPE et du Conseil Régional, les étudiants ont une initiation au languedocien dans les 4 centres.
  • Il est envisagé de rendre cet état officiel en faisant entrer cette initiation dans la maquette. La Felco a demandé la création du CRPE LR et le rétablissement de l’option facultative (http://www.felco-creo.org/08-02-21-concors-de-professors-de-las-escolas-responsa-del-ministeri-a-la-letra-del-030121/)
  • Marie-Françoise Lamotte présente un projet qui fonctionne qu’elle a initié. Il s’agit d’un projet d’écoles qui travaillent ensemble sur un conte musical. CE projet devait donner lieu à des représentations. Malheureusement, la situation sanitaire oblige à trouver s’organiser autrement, le conte sera filmé et proposé à la diffusion dans d’autres écoles.

Bordeaux

  • Martine Ralu prend la parole pour l’académie de Bordeaux.
  • Elle précise que les 2 CALR annuels prévus par la convention se tiennent depuis longtemps sur cette académie ainsi que les groupes de travail des différents départements.
  • Le département des Landes a doublé ses effectifs. Il enregistre une ouverture de cursus par an.
  • Sur les 8 cursus bilingues des Landes il manque 4 enseignants.
  • Le 64 se maintient par contre aucune ouverture depuis 3 ans empêche son développement.
  • Clément Masseillou dans son mail nous précise qu’il y a 19 cursus dans les Pyrénées Atlantiques, 8 dans les Landes, 6 en Lot et Garonne, 4 en Dordogne (manque de professeurs), 4 en Gironde.
  • La répartition des sites bilingues reste très inégale entre les PA et le reste du territoire.

Clermont

  • Un enseignant détaché « mèstre caminaire », intervient sur une période dans 40 écoles du département et sensibilise environ 2000 élèves du Cantal.
  • Jusqu’à présent, les demandes étaient telles qu’il ne pouvait pas intervenir sur tout le département, la priorité a été donnée sur les secteurs où l’enseignement de la langue se poursuivait au collège.
  • Problème : cet enseignant part à la retraite et le poste n’est pas paru au mouvement.
  • Laure Bonnet a toutes les qualifications nécessaires pour prendre la suite, la demande d’intervention est très importante, il y avait largement la place pour 2.

 Grenoble

  • Bénédicte Guillen occupait un poste de « mèstre caminaire » et Anne Giovanelli est chargée de mission pour les langues régionales. Les instances académiques ne sont pas favorables à la langue régionale et il ne reste que Bénédicte qui fait occitan à sa classe.
  • Les élèves du département de la Drôme bénéficient de sensibilisation à l’occitan.

Toulouse

  • Christophe Menassol nous explique comment le poste de CPD 46 a peu à peu disparu, en devenant tout d’abord un ½ temps maître formateur et ½ temps animateur. Peu à peu seul le ½ temps d’animation a été maintenu, il est occupé actuellement par une enseignante.
  • Pour la rentrée le poste ré-ouvrirait avec un personnel non titulaire du CAFIPEMF spécialisé langue et culture régionale probablement celle qui est animatrice.
  • JB Courcelle fait le point sur l’académie. Les groupes de travail se sont tous tenus et ont permis de faire avancer les dossiers, notamment une ouverture de cursus à venir.
  • Deux projets d’ouverture semblent se préciser : Toulouse et Vic Fezensac.
  • Les départements qui fonctionnent bien : Aveyon, Tarn, Tarn et Garonne et Haute Garonne. Les sites bilingues fonctionnent bien et bon nombre d’élèves bénéficient d’une sensibilisation à l’occitan souvent assurées par des associations.
  • Le Gers se maintient par contre l’Ariège connait des difficultés.
  • Aveyron : un animateur, un CPD
  • Tarn et Garonne : 2 CPD
  • Tarn : 1 CPD alors qu’il y en avait 2
  • Haute Garonne : 1 CPD alors qu’il y en avait 3 il y a encore eu de temps.
  • Gers : 1 CPD
  • Ariège : 1 animateur.

Nice

  • Olivier Pasquetti fait un point sur la situation de l’académie et excuse ses collègues Jennifer Baret, Jérémy Marçais en précisant qu’ils souhaitent participer à la commission.
  • Il y a 2 cursus bilingues, l’un avec 4 classes et une centaine d’élèves, l’autre a été ouvert lors de la dernière rentrée et ne compte pour l’instant qu’une classe.
  • Il n’y a pas de CPD dédié à l’occitan, il est donc difficile d’avoir une idée précise au niveau des chiffres. Plusieurs classes proposent l’initiation.
  • Le CRPE est ouvert depuis plusieurs années mais les candidats manquent.

Montpellier

  • Le groupe de travail académique pour l’application de la convention a eu lieu. La Rectrice a demandé à chaque DASEN d’annoncer les éventuelles ouvertures de cursus dans chaque département.
  • Tous se sont prononcés sauf le DASEN de l’Hérault qui parait plus que frileux malgré le fait que les ressources humaines soient présentes sur le terrain.
  • A ce jour seul le groupe de travail pour le département de l’Aude s’est tenu. Les autres sont programmés pour les jours qui viennent.
  • Les ouvertures programmées dans les autres départements : Aude école de Montréal en 2022, le cursus de Florac devrait être confirmé, en effet ce cursus bilingue a démarré la rentrée dernière en « expérimentation ». Il semble que des blocages viennent du terrain (collègues de l’élémentaire, IEN) qui ne veulent pas de la continuité du parcours.
  • Le groupe de travail de la Lozère se tiendra mercredi 5 mai, nous aurons plus d’informations à ce moment-là.
  • Pour ce qui est du Gard, il pourrait y avoir une ouverture à St Hippolyte du Fort mais des difficultés subsistent venant du directeur de la maternelle.  La CPD va se rendre sur place pour rencontrer les parents et les enseignants. L’inspecteur est favorable. Le groupe de travail départemental du Gard aura lieu le 11 mai.
  • Les effectifs sont en baisse de façon générale dans l’académie.
  • Les CPD ont eu réunion avec Mme Alias qui s’occupe des chiffres pour le Rectorat.
  • Tous les directeurs doivent entrer les données dans l’application ONDE. Les chiffres qui en ressortent sont différents de ceux que possèdent les CPD sur le terrain.
  • Le problème est que les directeurs ne renseignent pas tous les données ou pas correctement.
  • Pour l’Aude par exemple il manque 60 élèves bilingues et 144 élèves en enseignement, soit 404 élèves.
  • Le différentiel pour l’académie est de 1908 élèves pour ce qui est des élèves faisant de l’occitan en enseignement ou sensibilisation et 434 élèves pour les bilingues.

Collecte des données

  • A ce propos, Julien Konopnicki intervient pour présenter son travail sur le recueil de données 1er et 2nd degrés. Il insiste auprès des participants pour qu’ils remplissent les champs qui les concernent de façon à avoir des données comparatives.
  • Le président de la FELCO demande à ce qu’il y ait un référent par académie qui se mette en relation avec les CPD ou référents terrain de chaque département de façon à pouvoir recueillir le maximum de données pour le 1er degré.
  • Pour une mise à jour du tableau, contacter : julien.konopnicki@ac-montpellier.fr

Perpectives

  • Une réunion de la commission sera programmée fin juin, début juillet pour faire le point après les mouvements départementaux.
  • Comment rassembler les parents en Languedoc comme le fait OC BI dans le sud-ouest ?
  • La FELCO propose de déposer des motions communes CREO, Syndicats et OC-bi en ouverture des CALR.
Ce contenu a été publié dans Actualitats acuèlh, Vida intèrna. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.