02-03-22- Vient de paraître aux PULM Figures de l’errance et du labyrinthe. Le mythe revisité, sous la direction de Myriam Carminati et Marie-Jeanne Verny

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Voir l’ouvrage sur le site des Presses Universitaires de la Méditerranée. Télécharger le bon de commande : Prospectus Figures errance

De l’Occident à l’Orient, du début de notre ère à nos jours, des invariants apparaissent, qu’il s’agisse de mythes païens, chrétiens, chinois ou précolombiens. L’événement originel et immémorial nourrissant l’imaginaire, le mythe peut survivre, mais ce faisant il se transforme pour devenir, à l’époque de la Modernité, distance, séparation, et partant, nostalgie des origines. Les mythes anciens sont alors revisités par les Modernes et d’universels ils se font plus personnels. Mais la persistance des traces est telle que l’analyse littéraire, linguistique, sociopolitique, anthropologique ou artistique peut ramener bien des expériences singulières et des écritures à un ou plusieurs mythes anciens.

Les travaux inclus dans ce volume sont structurés selon trois axes, depuis les réflexions théoriques sur le mythe, en passant par les formes générales de l’errance (sous les espèces de la migration, de l’exil, de l’exode, ou encore du voyage et du vagabondage) pour arriver à la figure spécifique du labyrinthe, la source archétypale de celui-ci se trouvant dans un mythe crétois dont les acteurs sont, comme on le sait, Minos et Pasiphaë, le Minotaure, Dédale, Thésée et Ariane.

Ce volume recueille des articles relevant de plusieurs domaines : anglais et latin (Studley, traducteur de Sénèque), chinois (Zhuge Liang, Van Gulik), grec (étude de la métaphore du tissage), italien (Alvaro, Bernardo Bertolucci, Bruck, Carriera, Foscolo, Leopardi, Le Tasse, Pasolini, Pavese, Tarabotti), latino-américain (Chagoya, Ortuño), occitan (Bellaud de la Bellaudière, Espieux, Max Rouquette, Sauvaigo), portugais (da Silva Gaio).

Table des matières

  • Myriam Carminati et Marie-Jeanne Verny, Préface

Mythe, mémoire, pensée

  • Matteo Palumbo, Foscolo, les mythes et une idée de la poésie
  • Andrea Natali, L’errance de la Terre dans le Dialogo d’Ercole  e di Atlante de Giacomo Leopardi
  • Francesca Belviso, À l’origine était Dionysos. Prolégomènes à l’étude du mythe de l’errance chez Pavese
  • Riccardo Pineri, Le désenchantement des origines. Cesare Pavese et le mythe des Mers du Sud

Ici et Ailleurs, l’errance

  • Marie-Noëlle Ciccia, La naissance de l’île dans le Dom João de Manuel da Silva Gaio : du mythe antique de l’errance au salut chrétien de l’âme
  • Daniela Vitagliano, Errance et recherche de l’identité dans le dialogue L’isola de Cesare Pavese
  • Albane Julien, Les figures de Diane et d’Apollon dans l’oeuvre de Rosalba Carriera : l’errance policée
  • Julio Zárate, L’exil et la fuite : un aller-retour générationnel entre l’Espagne et le Mexique dans Méjico d’Antonio Ortuño
  • Marie-Jeanne Verny, Mythes et figures de l’errance chez Max Rouquette
  • Daniele Comberiati et Flaviano Pisanelli Le mythe de Médée à l’épreuve de la contemporanéité. Lunga notte di Medea de Corrado Alvaro et Medea de Pier Paolo Pasolini
  • Sergio Fregoso Sanchez, De la mythique Aztlán à Disneyland. Migration, identité et syncrétisme dans le Codex Espangliensis
  • Chiara Nannicini Streitberger, « Perdus dans le monde ». Le thème de l’errance dans les récits d’Edith Bruck
  • Olivier Pasquetti, Entre ici et nulle part, la poésie occitane de l’errance de Joan-Luc Sauvaigo

Épreuve du labyrinthe

  • Daphné Deliyianni et Madeleine Voga, La métaphore du tissage en grec : de la toile de Pénélope à la méthode analytique
  • Julien Calvié, Œdipe dans le labyrinthe ou La Stratégie de l’araignée de Bernardo Bertolucci (1970)
  • Chanyueh Liu, La figure du labyrinthe et son interprétation dans Di Renjie qi’an 狄仁傑奇案 (The Chinese Maze Murders) de Robert Van Gulik (Gao Luopei 高羅佩)
  • Solange Cruveillé, Zhuge Liang et l’art de désorienter l’ennemi
  • Sylvan Chabaud, Errances géographiques et labyrinthe carcéral : le parcours sinueux du poète Louis Bellaud de la Bellaudière (1543-1588)
  • Catherine Kirkby, « Il perpetuo laberinto » d’Arcangela Tarabotti
  • Janice Valls-Russell, Les labyrinthes de Sénèque et de John Studley : Traduire Phèdre en anglais au XVIe siècle
  • Myriam Carminati, Entre errements et labyrinthe ou l’art d’arpenter l’âme humaine Renaud et Armide sous le regard de Torquato Tasso et d’Annibale Carracci
  • Claire Torreilles, Les labyrinthes élémentaires de la poésie d’Henri Espieux. Tròbas I et II

 

Ce contenu a été publié dans Pedagogia e recèrca, Publicacions, Universitat e recèrca. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.