Manifestation 22 05 19 au Rectorat de Toulouse

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

MANIFESTATION MERCREDI 22 MAI 2019,

RECTORAT DE TOULOUSE, 12H 16H,

du collectif pour l’enseignement de l’occitan dans l’Académie de Toulouse

« Les langues et cultures régionales appartenant au patrimoine de la France, leur enseignement est favorisé dans les régions où elles sont en usage ». Extrait de l’ Article L.312-10 du code de l’éducation.

Depuis plus de 40 ans, les portes des établissements scolaires de l’Académie de Toulouse s’étaient progressivement ouvertes à l’enseignement de la langue et de la culture occitanes, dans le cadre d’une politique académique volontariste. La circulaire rectorale du 3 mai 1999 précise que « les oublier n’est pas un signe de modernité mais une perte de substance ».

La convention rectorats-régions signée à Toulouse le 26 janvier 2017, conformément à la loi, laissait espérer de nouveaux développements. Mais des décisions ministérielles et académiques qui ne respectent ni la loi ni la convention font peser depuis plusieurs mois de graves menaces sur l’avenir de cet enseignement. La convention est appliquée dans l’académie de Bordeaux mais ne l’est pas dans l’Académie de Toulouse. Pourquoi ?

En effet, en contradiction avec les textes et les engagements, les possibilités et les moyens d’enseignement pour l’occitan ont été fortement réduits pour la prochaine rentrée. Les modalités de gestion et de suivi de cet enseignement qui, dans l’académie de Toulouse, avaient permis un développement significatif ont été modifiées et s’avèrent à présent très néfastes pour l’enseignement de l’occitan. Dans le primaire, aucune ouverture de classe bilingue n’a été prévue. Dans le secondaire, il manque 168 heures et une vingtaine de collèges et lycées vont fermer des cours ou les limiter. Les engagements de maintien du potentiel horaire et de développement pris par Madame la rectrice ne sont pas respectés par certains de ses services. Les partenaires de l’enseignement de l’occitan que sont les collectivités territoriales, les syndicats et les associations, l’Office public de la langue occitane et le Conseil académique des langues régionales ne sont pas non plus respectés.

Le collectif pour l’enseignement de l’occitan dans l’académie de Toulouse demande:

  • le rétablissement, conformément aux engagements pris, des moyens spécifiques réservés à l’enseignement de l’occitan pour que les enseignements puissent être maintenus ;

  • le développement de l’offre et la relance de l’enseignement bilingue, dont l’intérêt éducatif est reconnu, conformément à la convention rectorats régions ;

  • le retour aux modalités antérieures de gestion et de suivi de l’enseignement de l’occitan qui avaient permis des progrès ;

  • le respect des textes et la reprise de la politique académique en faveur de l’occitan ;

  • une véritable concertation avec les partenaires pour la mise en œuvre de la convention de développement de l’enseignement de l’occitan.

« Les langues régionales jouent leur rôle dans l’enracinement qui fait la force des régions. Nous allons pérenniser leur enseignement. » Déclaration du Président de la République le 21 juin 2018.

PAS D’OCCITÀNIA SENS L’OCCITAN ! PAS D’OCCITANIE SANS L’OCCITAN !

Le collectif appelle à manifester devant le rectorat le mercredi 22 mai de 12 h à 16 h, 75 Rue Saint-Roch, 31400 Toulouse. Métro : Saint Agne.

Vous pouvez vous inscrire sus Facebook : https://www.facebook.com/events/305034183731263/

Ce contenu a été publié dans Actualitats CREO Tolosa. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.