Lettre à la Rectrice de Toulouse sur les inquiétudes sur l’occitan et la réforme des lycées

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Objet : Inquiétudes sur l’occitan dans la réforme des lycées.

Madame la Rectrice,

Suite à notre rencontre le 21 décembre 2018, le Centre Régional des Enseignants d’Occitan (CREO) de l’académie de Toulouse voudrait avoir quelques précisions essentielles vu les menaces qui pèsent sur l’enseignement de l’occitan et la situation grave que vivent certains enseignants d’occitan.

En effet, en plus de la fragilisation induite par la réforme, la rumeur de suppression des moyens spécifiques accordés depuis de nombreuses années fait craindre une chute brutale de l’offre d’occitan sur le territoire, en contradiction avec la convention cadre du 26 janvier 2017 et avec la politique menée jusqu’à présent dans notre académie.

Nos collègues professeurs sont désorientés par le sort réservé à leur discipline et sont inquiets sur leur devenir professionnel.

Pourtant M. Olivier Curnelle, secrétaire général, nous a dit le 21 décembre dernier que  :

– le volume global de l’enveloppe pour l’occitan, hors DGH, serait maintenu par volonté rectorale. Il n’ a pas été dit que les options « occitan » devraient être assumées financièrement avec leur DGH par les établissements du fait de leur autonomie.

– le rectorat conserverait l’existant comme il l’a fait avec la réforme des collèges.

Vous avez parlé vous même, Madame la rectrice, de sauvegarder l’enseignement de l’occitan, ce qui nous avait rassuré ainsi que tous les collègues à qui nous l’avons fait savoir.

Vu la gravité de la situation provoquée par ces rumeurs, nous vous serions très reconnaissants, Madame la Rectrice, de lever nos craintes devant les propos et décisions de certains proviseurs , de nous confirmer qu’une dotation spécifique sera bien affectée à l’enseignement de l’occitan et d’en en informer les chefs d’établissements.

Dans l’attente d’une réponse qui permette de lever le malentendu immédiatement et d’éviter la fermeture de cours d’occitan, nous vous prions d’agréer, Madame la Rectrice, l’expression de notre respectueuse considération.

M. Nicolas Rey-Bèthbéder,

président du CREO de l’académie de Toulouse.

Ce contenu a été publié dans Actualitats acuèlh, Contactes Rectorat Tolosa. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.