22-06-21 – le SNALC répond à la FELCO

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Voir le texte au format PDF : Réponse du SNALC à la FELCO

Syndicat National des Lycées, Collèges, Écoles et du Supérieur
BP 629
4, rue de Trévise
75421 PARIS CEDEX O9
www.snalc.fr

Le 22 juin 2021.
En réponse à l’interpellation de la FELCO adressée aux directions
syndicales en date du 3 mai dernier, le SNALC, organisation syndicale
représentative, tient à renouveler par le présent communiqué son
attachement à la présence et la mise en œuvre d’enseignements des
langues vivantes régionales au sein de l’école de la République.
Cet attachement du SNALC s’est déjà affirmé à plusieurs reprises.
Notamment lors de la création de l’agrégation des langues de France, le
SNALC s’était félicité de cette avancée en précisant que le gouvernement
de l’époque avait redonné une part de dignité aux langues régionales. De
même, plus récemment, le SNALC s’est exprimé en faveur d’une
revalorisation de l’option de langue régionale au lycée dans le cadre de la
LV3, réclamant qu’elle soit traitée à égalité avec les langues anciennes,
ceci en raison de leur situation de fragilité particulière pointée par
l’UNESCO.
De manière générale, le SNALC est favorable a l’enseignement des LVR de
l’école maternelle au lycée dans le cadre d’un enseignement inscrit dans
les programmes, dans les territoires ou ces langues sont présentes,
comme dans l’académie de Corse par exemple. Toujours au primaire et
comme dans le secondaire, le SNALC ne voit pas d’objection à ce que
l’enseignement bilingue se développe dans le cadre de filières spécifiques
au sein des établissements. Au lycée, les langues régionales doivent
continuer d’être proposées en option bien sûr, mais aussi dans le cadre
des enseignements de spécialité. Concernant les enseignants, des plans
de formation doivent être mis en place afin de permettre l’augmentation
de professeurs habilités à l’enseignement bilingue notamment dans les
DNL.
Le SNALC, dans ce domaine comme dans les autres, reste fidèle à ses
principes et à ses engagements pour un enseignement public de qualité
fondé sur la transmission des connaissances dans le cadre de parcours
scolaires diversifiés.
Jean-Rémi GIRARD, président du SNALC
Pierre-Dominique RAMACCIOTTI, SNALC Corse
Thomas HIRONDELLE, SNALC Bordeaux

Ce contenu a été publié dans Sindicats. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.