10-12-19- Compte Compte-rendu Conseil Académique des Langues Régionales – Nice 6 décembre 2019

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Présents :

  • Monsieur Laganier, Recteur de l’Académie de Nice,
  • Monsieur Michel Jean Floch, Inspecteur d’Académie 06,
  • Monsieur Cabbeke, Inspecteur d’Académie Adjoint 06,
  • Monsieur Martin, secrétaire général de l’Académie de Nice,
  • Monsieur Entunez, secrétaire général adjoint de l’Académie de Nice,
  • Monsieur Betti, conseiller du recteur pour les langues régionales,
  • Madame Testi-Bury, Conseillère pédagogique DSDEN 06,
  • Madame Lefèvre, Conseillère Pédagogique DSDEN 83,
  • Monsieur Poitevin, UNSA,
  • Mesdames Gialis et Vaillant pour la FCPE,
  • Monsieur Clot pour le SNES,
  • Monsieur Kleinpetter pour le SGEN,
  • Monsieur Gagliolo pour le SNALC,
  • Monsieur Dethy pour CANOPE,
  • Madame Marçais pour le Félibrige,
  • Monsieur Chiaramonti pour la Fédération des Associations du Comté de Nice,
  • Monsieur Spies pour l’IEO 06,
  • Monsieur Colletta pour Festivous,
  • Monsieur Pasquetti pour l’APLR.

 

  • Introduction de Monsieur le Recteur sur le soutien apporté par le Rectorat à l’enseignement des LR et les perspectives de l’enseignement des langues régionales dans l’Académie de Nice. Importance de trouver un lien entre cet enseignement et le monde économique, le monde du travail (notamment dans le tourisme). Accès aux concours de l’enseignement, importance de maintenir le contingent enseignant en vue des départs en retraite lors de la décennie qui s’ouvre.
  • Tour de table pour présentation des membres du CALR.
  • Déclaration de Monsieur Clot : rappel de la grève qui s’est tenue la veille, rappel des effets néfastes de la réforme du lycée et du bac sur l’enseignement des langues régionales, demande de postes fléchés malgré des effectifs élèves en baisse dans le secondaire, demande d’une formation langue régionale à l’INSPE.
  • Présentation par Monsieur Floch de l’enseignement des langues régionales dans le premier degré dans le 06 : 94 élèves à l’école bilingue des Orangers de Nice, ouverture l’année prochaine d’un deuxième cursus bilingue sur la ville de Nice à l’école Fouont Cauda si demande suffisante. Rien sur les initiatives éparses menées dans différentes écoles par des enseignants au titre de la sensibilisation.
  • Question Pasquetti à l’IA : à combien fixez-vous une demande suffisante ? Pour rappel, aux Orangers première rentrée 2013, 15 inscrits, aujourd’hui 94 élèves. Nous espérons ne pas attendre la barre des 30 inscrits la première année pour officialiser l’ouverture de ce nouveau cursus bilingue. Pas de réponse claire de la part de l’IA
  • Rappel par Monsieur Betti des deux formules existantes dans le primaire : bilinguisme et sensibilisation (initiative en langue régionale, projet d’école qui peut être bâti autour de la langue régionale).
  • Présentation par Madame Lefèvre (DSDEN 83) du premier degré dans le Var : 12 intervenants en provençal, cursus bilingue de Cuers (86 élèves : 33 en maternelle, 53 en élémentaire), une nouvelle école sur Toulon bâtira son projet d’école autour du provençal à compter de la rentrée 2020.
  • Présentation par Monsieur Betti de l’enseignement de la langue régionale dans le second degré : rentrée 2019, 33 établissements publics + un privé. 1351 élèves dans le secondaire au niveau académique. Lycées 06 : 10 établissements, 332 élèves. Collèges 06 : 11 établissements, 432 élèves. Lycées 83 : 3 établissements, 17 élèves. Collèges 83 : 9 établissements, 537 élèves. Lycée privé Sasserno de Nice : 33 élèves.
  • Remarque Pasquetti : il manque les chiffres du Lycée Paul Augier (44 élèves de terminales et 16 étudiants en BTS). A rajouter donc aux chiffres présentés par Monsieur Betti ce qui ferait donc 1395 élèves dans le second degré au niveau académique et 16 étudiants de BTS).
  • Intervention de Monsieur Gagliolo sur le projet lancé entre le Lycée Paul Augier et la ville de Nice autour de la cuisine niçoise avec un module langue. Importance de la filière professionnelle.
  • Intervention de Monsieur Spies sur la terminologie à employer : occitan langue d’oc.
  • Présentation par Monsieur Betti des perspectives : cohérence à avoir entre école-collège ; collège-lycée. Fin des « îlots » d’enseignement de la LR indépendants. Veiller au recrutement- remplacement des enseignants qui partiront en retraite dans les dix ans à venir, construction de parcours culturels notamment dans le primaire, maintien des 36 heures fléchées langue régionale dans le second degré pour l’année scolaire 2020/2021 avec une répartition plus efficace que celle opérée lors de la rentrée 2019. Maintien de la formation continue pour les enseignants de langue régionale, ouverture au collège Giono de Nice sur le niveau 6ème pour la filière bilingue des Orangers qui arrivera dans ce collège à partir de la prochaine rentrée. Ouverture d’une DNL hist-géo en classe de secondes (sur un lycée de Nice, le projet est à l’étude). Malette pédagogique numérique réalisée sur le site de l’IA, poursuite de l’ouverture des filières Lycée dans le Var.
  • Intervention Pasquetti sur la réforme du lycée : effets néfastes, baisse d’accessibilité et de valorisation de notre enseignement. Au niveau académique, professeurs en grande souffrance, chefs d’établissement qui déconstruisent là où le Recteur souhaite construire, les lycées Apollinaire et Parc Impérial sont cités avec pour exemple : appel téléphonique de la direction aux parents d’élèves pour désinscrire leurs élèves, cassure de la continuité pédagogique, prenez LCA ça rapporte plus que LR, tentative d’intimidation auprès de collègues qui pourraient relever du harcèlement moral.
  • Réponse du recteur un peu embarrassé d’apprendre ces cas de figure : « nous veillerons au petit grain ».
  • Intervention de Monsieur Chiaramonti : présentation de la Fédération des Associations du Comté de Nice, demande la continuité école des Orangers –Collège Giono, Collège Port Lympia-Masséna, pose la question du statut de notre chargé d’inspection.
  • Intervention de l’Inspecteur d’Académie sur le risque de demandes de dérogation qui pourraient émaner des familles si la DNL serait dérogatoire. Pose la question de la mixité sociale.
  • Réponse Pasquetti : au Lycée Masséna, les sections internationales arabe et portugais permettent par voie dérogatoire à des élèves du quartier Vernier (quartier en requalification urbaine) de poursuivre leur scolarité au Lycée Masséna. Pourquoi pour une LR ce dispositif ne serait pas possible ?
  • Question de Madame Vaillant (FCPE) sur la possibilité de LVB.
  • Réponse de Monsieur Entunez (secrétaire général adjoint) : la permutation peut se faire entre LVA et LVB mais pas avec LVC.
  • Réponse Pasquetti : vous détournez la loi, regardez le BO du 17 juillet 2018, article 5.
  • Monsieur Entunez : je vais revoir notre position
  • Intervention de Monsieur Gagliolo sur la double considération à observer : dimension linguistique pure et dimension patrimoniale dans un cadre professionnel.
  • Intervention de Madame Marçais sur l’attractivité du métier d’enseignant LR par rapport à l’absence de formation aux concours, absence de la matière à l’INSPE de Nice.
  • Réponse de Monsieur le Recteur : nous prendrons en compte cette remarque et cela fera partie d’un plan global de valorisation des langues régionales.
  • Question de Madame Gialis (FCPE) sur la continuité qui sera proposées aux élèves bilingues des Orangers lorsqu’ils entreront au collège Giono.
  • Réponse de l’IA adjoint : c’est à l’étude, cela concerne surtout à partir de la rentrée scolaire 2021, rien n’est arrêté : section bilangue, DNL…

Le Conseil a duré environ deux heures et demi.

Ce contenu a été publié dans Rectorat Niça. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.